Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage corticotrophine
mercredi 20 mai 2015

Le dosage de la corticotrophine ou ACTH

Le dosage de la corticotrophine est une analyse qui mesure le taux de cette hormone dans le sang. L’ACTH est produite par l’hypophyse et sert de régulateur dans le métabolisme de certaines substances. Son dosage permet de dépister des affections ou troubles touchant l’hypophyse.

La corticotrophine (ACTH : Adrenocorticotrophin hormone) est une hormone sécrétée par une glande située à la base du cerveau : l’hypophyse. Cette hormone intervient dans la production du cortisol en stimulant les glandes surrénales. Le cortisol joue un rôle majeur dans les réactions biochimiques des lipides, des protéines et du glucose. Il permet aussi de réguler la pression artérielle et de stopper la réponse immunitaire de l’organisme. Le taux de corticotrophine est également influencé par cette hormone. Si le taux de cortisol est élevé, le taux d’ACTH baisse dans le sang et si le taux de cortisol sanguin diminue, le taux d’ACTH s’accroît.

L’objectif du dosage

Le dosage de la corticotrophine est réalisé lorsque le médecin recherche des troubles des glandes corticosurrénales. En fonction des cas, il est possible que le dosage soit réalisé plusieurs fois. Ces dosages se font sous plusieurs conditions. Un dosage sera réalisé afin d’obtenir un taux de base puis un autre dosage sera effectué juste après la prise de médicaments pouvant stimuler ou réduire la sécrétion de corticotrophine.

Le prélèvement

Pour un dosage de l’ACTH, il n’est pas nécessaire de venir à jeun. Le premier prélèvement est programmé tôt dans la matinée (à partir de 8 heures en général) tandis que le second est pratiqué le soir entre 16 et 20 heures. Le dosage est programmé de cette manière, car le taux d’ACTH varie durant la journée. Dès 6 heures du matin, le taux de l’ACTH est très élevé. Toutefois, en fin de journée, le taux de l’hormone baisse fortement.

Le prélèvement du sang se fait à partir d’une veine du pli du coude. Le tube recueillant le sang contient la plupart du temps un anticoagulant. L’échantillon de sang est traité puis conservé avant le début des analyses. Il est conseillé au patient de prévenir le médecin s’il suit un traitement médicamenteux. En effet, les substances telles que la corticotrophine de synthèse peuvent influencer le taux d’ACTH dans le corps et modifier ainsi les valeurs recueillies durant les analyses.

Les résultats

Très tôt le matin, le taux d’ACTH doit se situer en dessous de 12 pmol/l ou 54.5 pg/ml. Pendant la soirée, le taux doit être inférieur à 2 pmol/l ou 10 pg/ml. Ces valeurs de base peuvent être différentes d’un laboratoire à un autre. Les conditions de dosage ou les méthodes utilisées sont parfois la cause de ces variations.

Une baisse du taux d’ACTH peut traduire un trouble de la glande surrénale. Cette diminution s’accompagne d’une élévation du taux de cortisol. En cas de diminution du taux d’ACTH, il est possible que le patient soit atteint du syndrome de Cushing. L’affection engendre une obésité qui touche des zones précises du corps tel que la nuque, le tronc et le visage. Le syndrome de Cushing peut avoir plusieurs causes.

Un accroissement du taux de l’hormone peut mettre en évidence une insuffisance surrénale. Il est provoqué soit par la maladie d’Addison ou par tout autre trouble de l’hypophyse.


Messages

  • 28 août 2015, 21:34, par Benoit

    Est-il possible qu’un taux irrégulier de l’ACTH dans le sang puisse être associé au psoriasis ?

  • 2 septembre 2015, 10:14, par Eymard

    @Benoît,
    Bonjour,
    Dans un livre intitulé "Athérothrombose" (Pierre Amarenco et al.), on peut lire à la page 117 : "L’ACTH paraît impliqué dans la kératinisation après exposition aux UV". Le psoriasis étant un trouble de la kératinisation, vous pouvez explorer cette piste pour obtenir une réponse à votre préoccupation.
    Merci

  • 16 mars, 13:14, par Lernould

    Bonjour
    J’ai depuis plus de 2 ans des douleurs dans tout le corps inflammatoire. Après multiples examens et un terrain auto-immune je n ai pas vraiment de réponse.. Un examen serait il utile de la corticotrophine ou l acth.
    Merci pour votre réponse ni

  • 11 avril, 19:50, par Nadia khellef

    bonsoir, j’ai eu un adénome hypophysaire en 2001 par conséquent j’ai en une hypothyroidie , ensuite l’année passée on m’a découvert une insuffisance surrénalienne ACTH basse et TSH 0,02 , je voudrais savoir si j’ai une insuffisance hypophysaire et que dois je faire ? Quelles sont les conséquences ?

    • 14 avril, 21:03, par Eymard

      Bonjour Nadia Khellef,
      Vous avez raison de vous inquiéter après la découverte d’une insuffisance surrénalienne. Pour diagnostiquer précocement une insuffisance hypophysaire, il faut faire une anamnèse fouillée. Vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire cet examen, du moins s’il le juge nécessaire pour vous.
      Merci

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.