Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage de l’hormone chorionique gonadotrope
mardi 21 avril 2015

Le dosage de l’hormone chorionique gonadotrope (HCG)

Le dosage de l’HCG est un examen utilisé dans la plupart des cas pour le diagnostic rapide d’une grossesse. Le fonctionnement de la majorité des tests de grossesse repose sur la détection de l'hormone chorionique gonadotrope. Le dosage de cette hormone permet de dater la grossesse, mais également détecter des anomalies et pathologies.

L’hormone chorionique gonadotrope est sécrétée par les cellules embryonnaires. On peut la retrouver dans le sang à partir du 10e jour suivant la fécondation. Il est également possible de retrouver l’hormone dans les urines. Le taux de cette hormone augmente progressivement avant d’atteindre sa valeur maximale au bout du 3e mois de grossesse. Cette hormone est également sécrétée en petite quantité par les cellules de l’hypophyse.

Quand est prescrit cet examen ?

Le dosage de l’HCG est le pus souvent prescrit pour confirmer la grossesse et la dater avec précision. Du fait de la facilité de réalisation, c’est le test de référence pour détecter une grossesse. Le dosage est prescrit simultanément avec une échographie, car le taux de l’HCG peut varier sans qu’un embryon soit présent (cas des grossesses extra-utérines).

Lors de la grossesse, cet examen permet d’évaluer le risque d’apparition de trisomie chez l’enfant. Une variation du taux de HCG peut être le signe de la présence d’un cancer (chez la femme, mais également chez l’homme) d’où l’utilisation de ce dosage dans le but de diagnostiquer ces pathologies, mais également dans le suivi thérapeutique.

Comment se déroule l’examen ?

Le dosage des HCG nécessite un prélèvement d’un tube de sang d’environ 5 ml. Le sang est généralement prélevé dans une veine au niveau du pli du coude. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun avant le prélèvement.

Il est possible qu’un hématome apparaisse au niveau du point de ponction, mais il est généralement bénin. Il est quand même conseillé d’appuyer quelques minutes sur le point de ponction après le prélèvement tout en évitant de plier le coude, cela a pour but de diminuer le risque d’apparition d’hématomes.

Il est possible d’effectuer le dosage de l’HCG à partir des urines. Dans ce cas, le prélèvement est fait sur les urines concentrées du matin.

Comment sont interprétés les résultats ?

L’interprétation des résultats se fait selon les variations observées. Il importe au préalable de connaitre les valeurs normales.

Les valeurs normales

Ces chiffres peuvent varier d’un laboratoire à un autre.

  • Pour le dosage sanguin

En cas de grossesse, le taux de HCG est en moyenne autour de 500 UI/l au bout de la deuxième semaine de grossesse. Un taux inférieur à 5 UI/l est normal chez la femme. Chez l’homme et chez l’enfant, il doit être inférieur à 1UI/l.

  • Pour le dosage dans les urines

En absence de grossesse, le taux de HCG est quasiment nul chez la femme. Le taux est normalement nul chez l’homme. Chez la femme enceinte, le taux de HCG est compris entre 250 et 1000 UI/l à partir de la première semaine puis double tous les deux jours pour atteindre sa valeur maximale au bout du 3ème mois de grossesse. Le taux est pratiquement stable jusqu’à l’accouchement et s’annule environ une semaine après l’accouchement.

Variations du taux de HCG

Une baisse du taux de HCG au cours de la grossesse est souvent le signe d’un avortement.

Une hausse de ce taux peut avoir pour origine une grossesse extra-utérine (grossesse ectopique enkystée) ou une grossesse molaire.

Une hausse du taux de HCG peut être due à certaines tumeurs. Il peut s’agir de tumeurs testiculaires, ovariennes, de choriocarcinome, de tumeurs germinales ou de tumeurs non germinales.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.