Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage de la LH
samedi 16 mai 2015

Le dosage de l’hormone lutéinisante

Le dosage de l'hormone lutéinisante fait partie des examens couramment employés dans l'établissement de bilan de fertilité. Il aide à dépister des troubles hypophysaires et hormonaux. L'hormone est sécrétée par l'hypothalamus et joue un rôle dans la production de progestérone et de testostérone d'où l'intérêt de sa mesure.

L’hormone lutéinisante ou LH est sécrétée par une glande située à la base du cerveau : l’hypothalamus. Elle intervient dans la stimulation des ovaires et aide à provoquer l’ovulation. L’hormone lutéinisante permet également de réguler le cycle menstruel de la femme. La LH est aussi présente chez les hommes. Elle aide à la stimulation des testicules et concourt ainsi à la production des spermatozoïdes.

L’objectif du dosage

Le dosage de la LH peut être réalisé aussi bien sur les hommes que sur les femmes. En effet, l’hormone lutéinisante joue un grand rôle dans la procréation en stimulant l’ovulation et la production de spermatozoïdes.

La mesure de la LH est très utile dans l’établissement d’un bilan d’infertilité. Il permet également de diagnostiquer la ménopause chez la patiente. Le dosage aide aussi à suivre les FIV (Fécondations in vitro). Chez les enfants, le dosage est employé dans le cadre de l’exploration de troubles de croissance (puberté précoce).

Le prélèvement pour les analyses

La patiente doit mentionner son âge et la date de ses dernières règles avant la prise de sang. De plus, il est important que le patient (homme ou femme) précise les différents traitements qu’il suit. En effet, les traitements hormonaux à base de testostérone ou d’œstrogène peuvent modifier les résultats des analyses.

Pour la prise de sang, il n’est pas nécessaire de venir à jeun. Le sang veineux est ponctué au niveau d’une veine du pli du coude. Pour les analyses, il est possible que le laboratoire fasse plusieurs prises d’échantillon de sang. Chez les femmes, il est possible que le prélèvement soit réalisé pendant le cycle menstruel.

De cette manière, il sera possible de déceler un pic ovulatoire. Dans la plupart des cas, le dosage est effectué conjointement avec la mesure de l’hormone folliculostimulante (FSH).

Les valeurs de référence

Au niveau des patients de sexe féminin, le taux de LH varie suivant les périodes du cycle menstruel. Durant la phase folliculaire, le taux de l’hormone est situé entre 1 et 8 UI/ml. Au cours de la phase lutéale, la concentration de LH est de 0,5 à 10 UI/ml. Le taux peut atteindre entre 10 à 70 UI/ml lorsque la patiente est à mi-parcours de son cycle. Pendant la ménopause, le taux de LH est relativement élevé et est compris entre 15 et 70 UI/ml.

Chez l’homme, le taux de LH est relativement bas. Il dépasse rarement les 9 UI/ml.

L’interprétation des résultats

Une baisse de concentration de LH signifie une insuffisance hypophysaire chez l’homme et la femme. Un taux élevé de LH peut avoir plusieurs significations chez la femme. En fonction de son âge et des signes cliniques ressentis, il peut s’agir d’une ménopause ou d’une insuffisance des ovaires due à une pathologie.

Chez les patients de sexe masculin, le taux élevé de LH dévoile une insuffisance au niveau des testicules causés par une anomalie génétique ou une pathologie cancéreuse ou virale. Dans certains cas, les traitements tels que les chimiothérapies peuvent accroître ce taux.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.