Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage de la progestérone
vendredi 15 mai 2015

Le dosage de la progestérone

Le dosage de la progestérone est un examen réalisé chez la femme pour le suivi de la grossesse. Les variations du taux de cette hormone dans le sang peuvent aussi révéler certaines pathologies d’origine hormonale. En outre, cet examen permet d’évaluer les chances de réussite dans le cadre de la fécondation in vitro (FIV).

La progestérone est une hormone stéroïdienne présente dans le sang et produite par les ovaires plus précisément par le corps jaune. Elle intervient dans le cycle menstruel ainsi qu’au cours de la grossesse. Elle agit sur l’utérus en le préparant à la nidation et stimule la glande mammaire en vue de la lactation. Les variations du taux de cette hormone dans le sang étant quantifiables, son dosage est utilisé pour déceler certaines pathologies et aussi dans le suivi de la grossesse.

Prescription

Cet examen est fait chez la femme au cours de la grossesse dans le suivi de l’activité placentaire. Cet examen peut être demandé pour déceler des troubles hormonaux chez la femme. Dans le cadre de la fécondation in vitro, le dosage de la progestérone joue un rôle important, car il permet d’évaluer le taux de réussite.

Déroulement de l’examen

Le dosage de cette hormone se fait à partir d’un prélèvement sanguin. Le sang est généralement prélevé au niveau de la veine du pli du coude. Ce prélèvement ne nécessite pas de préparations particulières. Cependant, il est nécessaire pour la patiente de préciser son âge ainsi que la date de ses dernières règles. Pour la femme enceinte, elle doit signaler le nombre de semaines d’aménorrhée (absence de menstruation).

Quelles sont les valeurs normales de progestérone dans le sang ?

Ces valeurs peuvent varier d’un laboratoire à un autre, elles dépendent le plus souvent des techniques utilisées pour le dosage. En général, le taux normal de progestérone doit être inférieur à 0,78 nmol/L avant la puberté. Chez l’homme ce taux est compris entre 0,47 et 1,57 nmol/L.

Chez la femme, en phase folliculaire, le taux de progestérone est compris entre 0,47 et 7,85 nmol/L. lors du pic préovulatoire, le taux de progestérone dans le sang est compris entre 1,57 nmol/L et 17,1 nmol/L. au cours de la phase lutéale, ces valeurs doivent être comprises entre 17,2 et 85 nmol/L et à la ménopause le taux de progestérone doit être inférieur à 1,57 nmol/L.

Lors de la grossesse, le taux de progestérone dans le sang augmentent progressivement de 34 à 132 nmol/L à la cinquième semaine d’aménorrhée jusqu’à atteindre sa valeur maximale comprise entre 267 et 700 nmol/L au terme de la grossesse.

Comment sont interprétées les variations du taux de progestérone ?

Différents facteurs peuvent être à l’origine d’un taux bas de progestérones dans le sang. Il peut s’agir d’une insuffisance de sécrétion de FSH, une insuffisance ovarienne, une hyperprolactinémie, une hyperandrogénie qui est une production anormalement élevée d’hormones mâles (les androgènes) chez la femme et pouvant entrainer l’hirsutisme.

La grossesse ou une induction d’ovulation peuvent provoquer une augmentation du taux de progestérone dans le sang. Un taux élevé de progestérone peut s’observer chez les personnes atteintes de pathologies entrainant un déficit d’enzymes participant au métabolisme des hormones stéroïdes.

Lors d’une fécondation in vitro, lorsque le taux de progestérone est supérieur à 1 µg/l, on peut conclure que le pronostic est favorable. Néanmoins, si ce taux est inférieur à la valeur précédente 7 heures après une injection ovulante, on pourra affirmer que le pronostic est défavorable.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.