Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroExamens de la coagulation sanguine
mardi 21 avril 2015

Les examens de la coagulation sanguine

Les examens de la coagulation permettent l’étude du processus de coagulation du sang sous des conditions bien définies. Ces différents tests sont réalisés pour diagnostiquer les pathologies liées à la coagulation afin de suivre les patients sous traitement anticoagulants. Ils interviennent également dans la réalisation d’un bilan pré opératoire.

La coagulation sanguine est un phénomène qui se traduit par la formation d’un caillot de sang dans le but de stopper une hémorragie à la suite d’une lésion d’un vaisseau sanguin. Elle assure la protection du système vasculaire. Les éléments concurrents à la coagulation sont les plaquettes et les facteurs de la coagulation.

Quand prescrit-on un examen de la coagulation sanguine ?

Ces examens sont généralement prescrits lorsque le patient présente des saignements inexpliqués ou excessifs. Ils sont aussi effectués chez les personnes souffrant de thrombose (production de caillots sanguins à l’intérieur des vaisseaux) dans le but d’évaluer le risque d’apparition de troubles cardiaques ou cérébraux.

Quels sont les différents examens de la coagulation sanguine ?

Trois examens sont généralement utilisés pour évaluer la vitesse coagulation du sang. Ils étudient le processus de coagulation sous différents angles. C’est pour cela qu’ils sont généralement prescrits simultanément pour déterminer avec précision l’origine des anomalies.

Le taux de prothrombine (TP)

Cet examen encore appelé temps de Quick mesure la vitesse de coagulation. Il permet l’étude de l’état du foie et est utile dans le suivi des personnes suivant un traitement par anticoagulant oral.

La prise de certains médicaments ainsi qu’un régime trop riche en vitamine K peuvent modifier les résultats. Il est important de signaler toute prise médicamenteuse avant l’examen.

Le taux normal est compris entre 70 et 100 %.

Un TP inférieur à la normale peut être le signe d’une malabsorption digestive, une anomalie congénitale ou une insuffisance hépatique.

Le temps de céphaline activée (TCA)

Le TCA permet de mesurer la vitesse de coagulation en présence de céphaline. Il est prescrit pour le suivi des traitements anticoagulants, avant une intervention et sert à évaluer la coagulation sanguine. Ce temps mesuré chez le patient est comparé à un temps témoin. Celui-ci est compris entre 30 et 39 secondes. Le TCA peut également s’exprimer en rapport : temps du patient/temps normal. La valeur de ce rapport est considérée comme normale lorsqu’il est inférieur à 1,2.

Un TCA plus long que la normale traduit un déficit congénital en certaines protéines de la coagulation tandis qu’un temps inférieur à la normale est souvent le signe d’une inflammation.

Le temps de saignement (TS)

Le temps de saignement représente le temps qui s’écoule entre la création d’une incision au niveau de la peau et l’arrêt du saignement. Cet examen sert à évaluer l’hémostase primaire ainsi que le bon état des plaquettes et de vaisseaux sanguins.
Deux techniques peuvent être utilisées pour réaliser cet examen : la technique de Duke où l’incision est réalisée au niveau de l’oreille et la technique d’Ivy qui est pratiquée au niveau de l’avant-bras.

La prise de certains médicaments peut fausser l’interprétation des résultats de cet examen (anti-inflammatoires, d’anti plaquettaires ou de médicaments contenant de l’aspirine). Il est demandé de retirer ses boucles d’oreilles lorsque la technique utilisée est celle de Duke.

Le TS normal se situe entre 2 et 4 minutes pour la technique de Duke et entre 4 et 8 minutes pour la technique d’Ivy. Un TS supérieur à la normale peut être le signe d’une thrombopathie ou d’une thrombopénie.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.