Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroHémogramme
vendredi 14 octobre 2016

L’hémogramme, pour une étude qualitative et quantitative du sang

L’hémogramme est un examen permettant l’étude quantitative et qualitative des éléments composant le sang : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Cet examen est fort utile, car en plus d’être complet il permet de diagnostiquer un grand nombre d’affections.

Réalisé à partir d’un prélèvement sanguin, l’hémogramme est l’un des examens biologiques les plus prescrits. En effet, cet examen permet d’évaluer l’état de santé général d’un patient. On le réalise le plus souvent lorsque le patient présente des symptômes d’une affection du sang.

Quand réalise-t-on un hémogramme ?

Les résultats de l’hémogramme donnent toutes les informations nécessaires au médecin pour poser un diagnostic précis. En effet, en plus de déterminer la nature de la pathologie, cet examen permet aussi d’en déceler les causes. Dans la plupart des cas, l’hémogramme est demandé lorsque le patient présente des signes d’anémies et des fièvres persistantes. L’hémogramme peut aussi être réalisé au cours de la grossesse, pour le suivi de traitements et avant une intervention chirurgicale.

Préparation et déroulement de l’examen

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour du prélèvement. En outre, ce prélèvement ne nécessite pas de préparation particulière. Le sang est prélevé au niveau d’une veine, en général celle se trouvant au pli du coude.

À la suite du prélèvement, le sang sera analysé. Plusieurs paramètres seront évalués comme le taux d’hémoglobine, le volume globulaire moyen, l’hématocrite, la concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine et la teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine. Ces différentes valeurs sont calculées par des automates de numération.

Valeurs normales

Les valeurs normales dépendent de l’âge et du sexe du patient. Les valeurs normales des hématies ou globules rouges sont comprises entre 4,5 millions et 5,5 millions/mm 3. Quant aux globules blancs on en dénombre en 4000 et 10000/mm 3. Pour l’hémoglobine son taux normal est compris entre 14 et 18 g/100 ml chez l’homme et entre 12 et 16 g/100 ml chez la femme. Les valeurs normales de l’hématocrite se situent entre 40 et 52 % chez l’homme et entre 37 et 46 % chez la femme quant à la quantité normale de plaquettes contenue dans le sang, elle est comprise entre 150 000 et 400 000/mm3.

Interprétations possibles

Une baise du taux d’hémoglobine ainsi que celui du nombre de globules rouges sont les signes d’une anémie. L’analyse des autres paramètres permettra de découvrir la cause de cette anémie qui peut être due par exemple à une carence en fer ou provoquée par certaines pathologies (leucémie, cancer).

L’hémogramme peut aussi révéler une quantité anormalement basse de plaquettes sanguines. Ce trouble encore appelé thrombopénie peut avoir pour origine une affection auto-immune ou une atteinte virale. Lorsque le nombre de plaquettes est supérieur à la normale, on parle de thrombocytose. Ce trouble peut être causé par certaines pathologies infectieuses et inflammatoires.

L’hémogramme peut aussi montrer une quantité anormalement élevée de globules blancs. Ce phénomène peut avoir pour origine une inflammation, une infection bactérienne ou une réaction allergique. Lorsque le nombre de globules blancs diminue, cela peut signaler la présence d’un déficit immunitaire, une intoxication médicamenteuse ou une infection virale.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.