Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroMesure de la glycémie
mardi 21 avril 2015

La mesure de la glycémie

La mesure de la glycémie est un examen utilisé dans le but de diagnostiquer les pathologies liées à un dysfonctionnement de la régulation du glucose dans l’organisme. Il peut s’agir d’hypoglycémie ou du diabète. Il permet aussi le suivi du taux de glucose chez les diabétiques. Ceux-ci peuvent le faire eux-mêmes à l’aide d’un lecteur de glycémie. C’est un examen simple, rapide et fiable.

Le sucre présent dans l’organisme provient essentiellement de l’alimentation. Il sert à nourrir les cellules et une variation du taux dans l’organisme est souvent le signe de la présence d’une maladie. Le sucre est essentiellement stocké dans le foie. C’est lui qui joue la source de ce nutriment lorsqu’il est en quantité insuffisante dans l’organisme. C’est l’insuline, hormone sécrétée par le pancréas qui permet de supprimer l’excès de sucre dans l’organisme. Un défaut ou un excès de la sécrétion d’insuline peut engendrer des troubles divers (malaises, diabète). La mesure du taux de glycémie dans le sang permet le diagnostic et le suivi de ces pathologies.

Quand est prescrit cet examen

Le médecin prescrit la mesure de la glycémie chez les patients présentant un possible défaut de la sécrétion d’insulines. Il peut s’agir de sensation de soif permanente, de fatigue des troubles de l’attention ou un amaigrissement du patient. Cet examen est aussi demandé au cours de la grossesse pour détecter un diabète gestationnel.

Cet examen est généralement prescrit aux personnes présentant des facteurs de risques cardiovasculaires (hypertension, surpoids, hypercholestérolémie), car ils sont susceptibles d’être atteints par le diabète. Cet examen est également recommandé chez les personnes qui ont eu un poids à la naissance supérieure à 4 kg.

Déroulement de l’examen

Il est souvent demandé au patient d’être à jeun ou de faire la mesure de la glycémie environ deux heures après un repas (post-prandiale). Après la mise en place d’un garrot, un tube de sang d’environ 5 ml est prélevé au niveau du pli du coude. Les résultats sont généralement disponibles au bout de 24 heures.

Le dosage de la glycémie ne nécessite pas une grande quantité de sang. Une goutte de sang prélevée au bout d’un doigt est largement suffisante pour réaliser le test. Une fois le sang prélevé, il est conseillé d’appuyer pendant un moment au niveau du point de ponction. Cela a pour but d’éviter l’apparition d’hématomes.

Comment sont interprétés les résultats ?

Le taux normal de la glycémie chez une personne à jeun est compris entre 0,70 et 1 g/l (entre 3,9 et 5,5 mmol/l). Ce taux ne change pas quelque soit l’âge du patient. Deux heures après le début d’un repas, la glycémie normale est inférieure à 1,4 g/l (7,8 mmol/l).

Après l’âge de 50 ans, ce taux augmente chaque décennie de 0,10 g/l.Le diagnostic du diabète est confirmé lorsqu’on constate après deux analyses que la glycémie à jeun est supérieure à 1,26 g/l.

On parle d’hypoglycémie lorsque la glycémie à jeun est en dessous de 0,5 g/l. Elle est fréquente chez les personnes suivant un traitement par insuline (traitement mal équilibré). Elle peut être observée chez les personnes atteintes de pathologie du foie ou du pancréas (adénome, pancréatite) ou celles ayant subi une opération du foie ou de l’estomac.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.