Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesSphère ORLBronchite et homéopathie
jeudi 10 août 2017

Traiter la bronchite par homéopathie

Inflammation fréquente des bronches, la bronchite s'avère souvent bénigne. Elle peut être la complication d’une grippe ou d’un rhume. Elle est également contagieuse, lorsqu’elle est d’origine virale. On distingue deux types de bronchites : la bronchite aigüe (généralement ponctuelle ou occasionnelle d’une durée de deux à trois semaines) et la bronchite chronique (qui dure plus de trois mois au cours de l’année). C’est une pathologie qui affecte, les adultes, les enfants, et même les nourrissons

Symptômes

Les symptômes d’une bronchite sont dominés par une toux persistante. Cette toux, d’abord, sèche, quinteuse, douloureuse devient grasse et profonde au fil des jours. Elle est, alors, accompagnée de glaires épaisses (expectorations visqueuses) de couleur claire, jaunâtre ou verdâtre. Avec cette inflammation, les bronches se gonflent et produisent, ainsi, du mucus.

Une gêne respiratoire, un souffle court, une légère fièvre, des courbatures, des maux de tête, des douleurs thoraciques, une baisse d’appétit, sont, également des manifestations cliniques liées à toutes les formes de bronchite. En plus de ces symptômes, des maux de gorge et une voix rauque surviennent également quand il s’agit d’une bronchite aigüe. La bronchite chronique est marquée spécifiquement par une expectoration purulente, avec un volume qui s’accroît et une respiration sifflante.

Causes

Les virus (adénovirus, parainfluenza et influenza, rhinovirus) sont fréquemment à l’origine d’une bronchite. Après leur inhalation, ils s’infiltrent au niveau des bronches et provoquent une inflammation. Les virus de la grippe, du rhume et de la rougeole peuvent également provoquer une bronchite. Les bactéries sont, rarement, à l’origine d’une bronchite. Les facteurs qui irritent les poumons peuvent déclencher des réactions inflammation au niveau des bronchites. Il s’agit, notamment, de la fumée issue de la cigarette, de la pollution de l’air ou la pollution atmosphérique, une forte présence de moisissures, les émanations d’un poêle à bois.

Quand consulter un médecin ?

La persistance des symptômes liés à une bronchite et les cas de récidive requièrent une consultation médicale. Par ailleurs, il est nécessaire de consulter en urgence si la toux est très prononcée avec la production de mucus contenant des traces de sang, si la fièvre est supérieure à 39°C ou si le sujet siffle et a du mal à respirer.

Traitement homéopathique de la bronchite

Hepar sufuris calcareum

La bronchite caractérisée par une toux et une expectoration abondante, jaune et visqueuse, peut être traitée en ayant recours à Hepar sufuris calcareum en dilution 15 CH, à hauteur de 3 granules deux fois par jour.

Bryonia

En présence d’une toux sèche au moindre mouvement, avec des douleurs piquantes au niveau de la poitrine, une céphalée et un état fiévreux, Bryonia 5 CH est administré, à raison de 3 granules, trois fois par jour.

Mercurius solubilis

Quand des expectorations purulentes prédominent avec des crachats jaunes, lors d’une bronchite, Mercurius solubilis est le remède approprié. La dilution 9 CH est préconisée, à raison de 3 granules trois par jour.

Ferrum phosphoricum

Les patients confrontés à une toux sèche, des difficultés respiratoires et une fièvre relativement peu élevée, peuvent avoir recours à la dilution 5 CH de Ferrum phosphoricum. La posologie consiste à absorber deux granules, trois fois par jour.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.