Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles cutanésRadiodermite et homéopathie
mercredi 14 décembre 2016

Traiter la radiodermite par homéopathie

La radiodermite correspond à une lésion de la peau provoquée par les radiations ionisantes. Elle est la résultante de l’effet biologique d’une radiothérapie sur le système tégumentaire. Ainsi, l’action d’un rayonnement issu d’un appareil de diagnostic à rayons X ionisants, peut provoquer des réactions cutanées ou radiodermites.

La radiodermite est dite aigüe lorsqu’elle survient dans les jours ou les semaines suivant l’exposition aux radiations ionisantes. Elle peut également surgir pendant une irradiation. La radiodermite chronique survient des mois ou des années après l’irradiation. Elle est susceptible de s’aggraver avec le temps.

Manifestations

La radiodermite est caractérisée par des modifications cutanées ou des changements qui surviennent au niveau de la peau. La gravité des réactions cutanées, dépend, entre autres de la nature et de l’énergie du rayonnement, de la région anatomique irradiée.

  • Au stade de gravité de grade I, la réaction cutanée est marquée par des rougeurs, un œdème, une sensation de chaleur, une desquamation sèche ou une diminution de la sudation.
  • Au grade II, les rougeurs et les œdèmes sont d’intensité moyenne. Les lésions exsudatives sont limitées au site d’irradiation.
  • Au grade III, la desquamation affecte l’épiderme et d’autres endroits, notamment, le tissu sous-épidermique. Les œdèmes sont importants. De petits traumatismes peuvent, également, induire des saignements.
  • Au stade IV, la nécrose cutanée profonde ou l’ulcération de la totalité de l’épaisseur du derme, peut mettre à nu les muscles, les os et les tendons. Elle peut être associée à une hémorragie spontanée.

Causes

La radiodermite est causée par une exposition aux rayonnements ionisants. C’est l’absorption de l’énergie de rayonnement par les molécules de l’organisme, qui provoque les réactions cutanées ou cette toxicité de la radiothérapie. Lorsque la dose délivrée par les rayonnements ionisants à la peau est importante, la probabilité d’apparition d’une radiodermite est également considérable. Le risque lié à la radiodermite est majorée par l’intensité du rayonnement et bien d’autres facteurs (le diabète, l’immunodépression, le VIH, la dénutrition, le tabac, l’obésité, le phototype cutané)

Traitements homéopathiques de la radiodermite

Le traitement homéopathique est efficace en présence d’une radiodermite. Ainsi, les lésions de la peau causée par les radiations ionisantes, peuvent etre traitées par le biais d’une souche homéopathique telle que Belladonna.

Ce remède est utile lorsque la peau est rouge et qu’elle dégage de la chaleur. La dilution 9 CH est recommandée, à hauteur de 3 granules, trois fois par jour. Ce médicament est préconisé au début de la radiodermite tout comme Apis mellifica 9 CH. Ce dernier est bien indiqué lorsqu’un œdème léger apparait, à raison de 5 granules, 3 fois par jour.

Lorsque les rougeurs et les œdèmes sont d’intensité moyenne, Muriaticum acidum 7 CH est particulièrement agissant tout en ayant recours à 3 granules, trois fois par jour. Radium bromatum 9 CH est également administré en présence des réactions cutanées induites par les rayonnements ionisants, à raison de 5 granules trois fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Dans la majorité des cas, la radiodermite est limitée à des lésions superficielles et sans gravité. Cependant, des signes de surinfection cutanée, une modification de la pigmentation, d’intenses sensations douloureuses, des complications cardiaques, des difficultés respiratoires, peuvent survenir. Ces cas nécessitent une prise en charge médicale. L’apparition d’une nécrose cutanée peut nécessiter un traitement chirurgical (chirurgie plastique et reconstructrice spécialisée).


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.