Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles cutanésFissures anales et homéopathie

Traiter les fissures anales par homéopathie

Fissures anales et homéopathie

Une fissure anale ou fissure in ano est une petite déchirure ou une plaie (ulcère), qui se développe au niveau de la paroi du canal anal inférieur. Cette fissure affecte la muqueuse du canal anal qui est situé entre le rectum (la partie inférieure du gros intestin) et l’anus. Elle peut être aigüe ou chronique. Cette affection généralement bénigne peut, dans bien des cas, provoquer une gêne plus ou moins importante dans la vie quotidienne. Le sujet peut éprouver une appréhension lorsqu’il s’agit d’aller à la selle, eu égard aux vives douleurs qui caractérisent cette fissure anale lors de l’expulsion de selles.

Symptômes

Les symptômes d’une fissure anale sont marqués par une douleur très intense, assimilable à une brûlure, lors de l’expulsion des selles. Le sujet peut également éprouver des démangeaisons persistantes (prurit anal) et une irritation dans la région anale. Cette douleur brûlante peut durer quelques minutes ou plusieurs heures, après les mouvements intestinaux.

Aussi, cette fissure provoque des saignements avec l’apparition de filets de sang rouge vif dans les selles ou des traces de sang sur le papier de toilette. Cet épanchement de sang est de faible importance. Cette déchirure est associée à un repli de peau à la sortie du canal anal, à l’existence de spasmes musculaires du sphincter.

Causes

Les causes d’une fissure anale sont multiples. Les selles volumineuses et dures induisent des efforts en vue de les expulser. Ce passage difficile des selles dures, peut provoquer une déchirure anale. Aussi, les crises de constipation associée à de selles dures, constituent également une cause courante. Une diarrhée chronique ou importante est également propice à l’apparition d’une fissure anale. Elle peut également survenir pendant l’accouchement.

Des pratiques sexuelles telles que la sodomie, favorisent les déchirures anales. L’utilisation abusive ou chronique des laxatifs, les maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn), les maladies sexuellement transmissibles (la syphilis, l’herpès, le VIH/SIDA) susceptibles d’infecter ou d’endommager le canal anal, constituent des facteurs de risque.

Traitement homéopathique des fissures anales

Nitricum acidum 7 CH est médicament homéopathique administré en présence d’une déchirure anale associée à des saignements et à des douleurs piquantes lors de l’expulsion des selles, parfois, persistante longtemps après les selles. La posologie consiste à absorber 5 granules deux fois par jour.

La fissure anale constitue également une indication liée à la prescription de Graphites. La dilution 9 CH est préconisée, à hauteur de 5 granules trois fois par jour, lorsque la fissure est associée à des douleurs brûlantes, des démangeaisons anales et à une constipation.

Calcarea fluorica convient aux sujets confrontés à une fissure intensément douloureuse, à raison de 5 granules trois fois par semaine. Ratanhia déploie une action apaisante qui permet de lutter contre les démangeaisons et les contractions anales douloureuses après les selles. Le patient peut avoir recours à 5 granules issus de la dilution 5 CH, trois fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

La prévalence de certains symptômes, tels que la persistance des douleurs, malgré les traitements, constitue un motif de consultation médicale. Cette démarche auprès d’un médecin doit être également envisagée lorsque les saignements sont importants ou lorsque la plaie ne se cicatrise pas, après plus de 4 semaines. Les cas de récidive doivent, également, fait l’objet d’une consultation médicale. Une petite intervention chirurgicale peut être envisagée chez les sujets affectés une fissure anale chronique associée à des douleurs très intenses.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.