Etre en bonne santé, c’est une grâce !

jeudi 17 août 2017

Traiter les aphtes par homéopathie

Les aphtes sont des ulcérations qui affectent, notamment, la face interne des joues ou se forment sur les lèvres, sur le bord ou la pointe de la langue, parfois au niveau du palais, de la gencive ou de la gorge. Dans bien des cas (rares), ils peuvent surgir au niveau de la muqueuse génitale ou sur d'autres organes. Ces lésions sont non contagieuses, ni infectieuses et guérissent spontanément, sans laisser de cicatrices. Elles sont susceptibles de revenir régulièrement (aphte récidivant).

Ces ulcérations sont douloureuses au cours des repas ou lors du brossage des dents quand elles affectent la bouche (aphte buccal). Cette douleur vive, assimilable à une sensation de brûlure, est accentuée quand le patient parle, boit ou consomme des aliments chauds ou épicés qui entrent en contact avec les ulcérations. Avec une forme ronde ou ovale, généralement, la zone centrale des aphtes est blanche avec un contour rouge. Les aphtes apparaissent de façon isolée ou en grappe. Certains patients éprouvent des picotements ou des sensations de brûlure, 24 heures avant l’apparition des aphtes. Les aphtes peuvent être de petite taille et mesurer quelques millimètres ou géants avec une taille supérieure à un centimètre.

Origine

La cause exacte n’est pas encore connue. Cependant, il existe des facteurs susceptibles de favoriser l’apparition des aphtes. Ce sont, notamment, les traumatismes liés à une injection dentaire, au port d’un appareil dentaire, une chirurgie dentaire ainsi que les petites blessures provoquées par un mordillent de la joue, un usage trop énergique de la brosse à dents dans la paroi de la bouche.

Il existe, également, d’autres déclencheurs potentiels, à savoir, une mauvaise hygiène bucco-dentaire, la prise de certains médicaments (anti-inflammatoires non-stéroïdiens, bêtabloquants) et une carence alimentaire (en vitamine B12, zinc, acide folique ou fer). Le stress, les émotions fortes, le contact avec certains aliments (piment, chocolat, noix) et des changements hormonaux liés au cycle menstruel, sont également cités comme facteurs déclenchants.

Traitement homéopathique des aphtes

Il existe plusieurs médicaments homéopathiques qui permettent d’apaiser les aphtes et d’accélérer la guérison. Parmi eux, figure Borax 9 CH. Ce remède est indiqué quand les aphtes apparaissent sur la langue et la face interne de la joue, saignent, sont douloureux en cas de contact avec les aliments. Le patient peut avoir recours à trois granules, trois fois par jour.

Arsenicum album est bien adapté, en cas d’aphte buccal marqué par des douleurs brûlantes. La dilution 9 CH est appropriée, à raison de 3 granules trois fois par jour.

Lorsqu’une salivation profuse et une mauvaise haleine, sont associées aux aphtes,
Mercurius solubilis 9 CH, est le remède idéal, avec une posologie qui consiste à absorber 3 granules, trois fois par jour.

Nitricum acidum en 5 CH est prescrit quand l’aphte est saignant au moindre contact, accompagné de sensation de piqûre, à hauteur 5 granules, deux fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Si les aphtes reviennent de façon récurrente ou si l’apparition d’aphtes, est massive, mieux vaut consulter un médecin. Aussi, devant les cas d’aphtes géants, un état fiévreux associé à des aphtes, il est important de consulter un médecin. Le patient doit également consulter médecin, si l’apparition d’aphtes, s’accompagne de symptômes inhabituels (douleurs abdominales, diarrhée, problèmes articulaires, maux de têtes…) ; ces manifestations peuvent être liées à une pathologie plus sérieuse.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.