Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologiePneumopathieBarytose
samedi 30 septembre 2017

Barytose : symptômes, causes, diagnostic, traitement

La barytose est une affection pulmonaire provoquée par l’accumulation des particules de baryum au niveau du poumon. C’est l’inhalation et la fixation de la poussière de baryum dans les poumons qui provoque cette forme bénigne et rare de pneumoconiose.

Parfois, asymptomatique, la barytose peut être caractérisée par divers symptômes au nombre desquels figure la toux. Il est possible de traiter, mais également de prévenir cette affection.

Symptômes

L’exposition à long terme au baryum provoque un dépôt de baryum dans les poumons et les alvéoles, avec pour conséquences, des lésions très fines et légèrement nodulaires au niveau des poumons, des inflammations alvéolaires et bronchiales. Il en résulte alors une toux sèche. Cette toux qui persiste, avec les inflammations de l’alvéole et des bronches, génère une toux grasse marquée par la présence des expectorations. Il y a, également, une irritation de muqueuse nasale, un œdème et un épaississement de celle-ci ainsi que des éternuements, des démangeaisons nasales. La respiration est sifflante avec un son sifflant aigu ou un bruit anormal lors de la respiration. La barytose peut être asymptomatique, avec notamment une absence de symptôme respiratoire.

Causes

Disponible naturellement dans le sol, en faibles concentrations, et pouvant contaminer les eaux souterraines, le baryum est un métal blanc argenté et mou qui est également utilisé dans l’industrie pour la fabrication des verres, des vernis et bien d’autres objets. Il se présente dans la nature sous forme de minéraux. L’inhalation chronique de la poussière de baryum provoque une affection pulmonaire dénommée la barytose. Ces particules s’installent dans les poumons au fil des années ou après plusieurs mois d’exposition, et provoquent cette affection pulmonaire.

La barytose affecte les personnes exposées de façon chronique à la poussière de baryum, notamment, celles qui sont impliquées dans l’extraction de minerais de baryum. Ces personnes travaillent dans les industries au sein desquelles la poudre de baryum est utilisée ou des composés contenant du baryum sont broyés ou écrasés. Il s’agit, entre autres, des industries de fabrication de verres, de peintures, de papier photographique, de céramique, de porcelaine, de tubes cathodiques ou des composants électroniques.

La barytose est, également, une pathologie professionnelle qui affecte les travailleurs exposés à la poussière de baryum qu’ils inhalent dans leur milieu de travail. Ainsi, le dépôt de la poussière inhalée de baryum dans les poumons peut survenir à la suite d’une exposition professionnelle au baryum.

Diagnostic

Lorsque la barytose est asymptomatique, le diagnostic est établi par le biais d’une radiographie de la poitrine qui laisse transparaître des ombres opaques qui indiquent le dépôt de particules de baryum dans les alvéoles et les bronches. Ces résultats de la radiographie sont confirmés par l’anamnèse du patient ou une enquête étiologique qui atteste une exposition au baryum. Un examen d’image ou la tomodensitométrie, communément, appelé scanner est également utilisé pour affiner le diagnostic.

Traitement

L’état de santé du patient s’améliore grandement lorsque l’exposition à la poussière de baryum est éliminée. Des antitussifs ou des suppresseurs de la toux sont prescrits pour traiter la toux sèche ou des expectorants contre la toux grasse. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont administrés pour traiter l’inflammation alvéolaire et bronchique.

Mesure préventive

Pour les personnes qui exercent dans les industries d’extraction du baryum ou au sein desquelles le baryum est utilisé, l’une des mesures préventives consiste à porter un masque facial durant les heures de travail et autour de l’industrie.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.