Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologiePneumopathieZincose
samedi 30 septembre 2017

Zincose : symptômes, causes, diagnostic, traitements, prévention

La zincose est une maladie professionnelle qui affecte les travailleurs qui exercent dans l’industrie du zinc. Il s'agit d'une maladie du poumon, provoquée par l’inhalation répétée ou prolongée de la poussière contenant de particules de zinc. Ces particules de zinc qui s’accumulent dans les poumons, peuvent être l’origine une pneumonie, d’un œdème pulmonaire et bien d’autres troubles pulmonaires. Il est possible de traiter ces symptômes, mais également de les prévenir.

Symptômes de la zincose

Les particules de zinc, contenues dans les fumées ou les poussières, pénètrent dans les alvéoles, s’accumulent progressivement et exercent des actions inflammatoires, favorisant l’apparition de symptômes.

Ainsi, à la suite d’une exposition au zinc, le travailleur peut développer la fièvre des fondeurs, survenant 4 à 12 heures plus tard. Elle est marquée par une toux sèche, une fièvre, des frissons, des myalgies, un essoufflement, une sensation de malaise général. Ces symptômes disparaissent après 24 à 48 heures.

Une exposition prolongée favorisant une accumulation de particules de zinc dans les poumons. Elle génère une réaction des tissus pulmonaires, des problèmes respiratoires, un syndrome respiratoire de détresse, un œdème pulmonaire et une pneumonie. Une détresse respiratoire importante peut provoquer la mort du patient.

Causes

La zincose est une affection causée par l’inhalation et la fixation par les poumons de particules de zinc présentes dans l’air ambiant, notamment dans les fumées ou les poussières de zinc. C’est l’exposition au zinc rejeté par les activités industrielles qui est à l’origine de cette affection pulmonaire qui est, par ailleurs, une maladie professionnelle.

Le zinc est dans les exploitations minières, les fonderies, l’industrie de l’automobile, de la cosmétique, de l’acier, de fabrication de matériels électriques, des toitures, de peintures, etc. Les travailleurs qui exercent dans les industries au sein desquelles le zinc est utilisé sous forme de chlorure, d’oxyde, de cyanure ou chromate sont, donc, exposés à cette forme de pneumoconiose. Ce sont les expositions professionnelles aux fumées et aux poussières contenant de particules de zinc qui favorisent le développement de la zincose.

Diagnostic

La radiographie thoracique, marquée par l’apparition de certaines anomalies, contribue au diagnostic de la zincose. Elle est réalisée à l’aide d’un appareil à rayons X. Aussi, un scanner thoracique ou la tomodensitométrie, en haute résolution, qui permet d’effectuer une succession de photographies du poumon en coupes horizontales, joue un rôle majeur dans le diagnostic de cette affection. Le diagnostic étiologique va consister à rechercher une exposition professionnelle aux fumées et aux poussières de zinc.

Traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique contre la zincose. La prise en charge médicale consiste à soigner les symptômes. Une insuffisance respiratoire peut nécessiter l’administration d’oxygène. Ce traitement peut également consister à retirer le patient de toute exposition aux particules de zinc.

Prévention

Une bonne aération des locaux de travail et le port de masque filtrant ou une protection respiratoire individuelle (respirateur anti-poussière avec filtre), constituent des mesures préventives. Il est possible d’envisager une surveillance médicale et un suivi régulier des personnes qui travaillent dans les industries au sein desquelles le zinc est utilisé.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.