Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéTraitementsMédicamentsPsychotrophesAmphétamines

Amphétamines : classification, voies d’administration, effets et sevrage

Amphétamines

Les amphétamines sont des stimulants du système nerveux central, dont l’ingestion procure une sensation d’éveil, de puissance et de concentration. Ces médicaments, qui sont habituellement prescrit dans le traitement de l’hyperactivité et des troubles du comportement, peuvent créer une forte addiction, s’ils sont utilisés en dehors du cadre médical. Les individus souffrant d’une addiction à ces composés, dont la distribution et la détention sont interdites en dehors du cadre médical, sont anxieux, paranoïaques et agressifs. Le sevrage induit des troubles tels que la fatigue, l’insomnie et un accroissement de l’appétit.

Le terme « amphétamine » désigne une catégorie de molécules synthétiques dont la structure est très proche de celle de la phényléthylamine.

Classification

On regroupe les amphétamines en 3 groupes à savoir : les anorexigènes, les psychostimulants et les hallucinogènes. Ainsi la fenfluramine est une amphétamine anorexigène, tandis que l’ecstasy est une amphétamine hallucinogène. Tous ces types d’amphétamines peuvent être utilisés de façon abusive. Les anorexigènes sont utilisés dans le but de perdre du poids, tandis que les hallucinogènes et les psychostimulants sont utilisés à des fins récréatives.

Voies d’administration

Ces narcotiques peuvent utilisés de plusieurs façons. La poudre délayée dans l’eau peut être injectée par voie intraveineuse. La poudre peut être également sniffée. Les cristaux et la poudre peuvent servir à confectionner des joints qui seront fumés. Les comprimés, quant à eux se prennent généralement par voie orale.

Effets recherchés par les consommateurs d’amphétamines

Les amphétamines font l’objet d’un usage détourné en tant que drogues ou dopants. Les trafiquants de drogue la vendent sous forme de poudre, de cristaux, de gélules ou de comprimés.

Les individus qui consomment ces narcotiques le font dans le but d’accroître leur éveil et réduire leur fatigabilité. D’autres espèrent accroître leur confiance en soi, tandis que certains recherchent l’exaltation, l’euphorie et le décuplement de leurs facultés intellectuelles. Certains athlètes utilisent les amphétamines comme dopants dans le but de prolonger et d’accroître leur endurance physique.

Abus d’amphétamines et conséquences sur la santé

L’abus d’amphétamines a des conséquences désastreuses sur la santé. Les conséquences à long terme de l’abus d’amphétamines comprennent la paranoïa, l’hostilité et l’agressivité.

Les individus souffrant d’une addiction aux amphétamines ont des nausées et des céphalées fréquentes. Ils ont des hallucinations, des troubles cutanés et des convulsions. Leur libido est affectée, de même que leur vision. La plupart des personnes atteinte d’une dépendance aux amphétamines souffre de malnutrition. Ces individus ont tendance à s’isoler avec d’autres toxicomanes en vue de mieux s’adonner à leur addiction. Ils peuvent se priver de sommeil et de nourriture durant près d’une semaine et il n’est pas rare qu’ils souffrent de psychose et de confusion mentale.

Sevrage

Une personne ayant abusé d’amphétamines durant une longue période souffre généralement d’une grave malnutrition et de désordres mentaux. Lorsqu’elle cesse de consommer cette drogue, ces symptômes qui étaient dissimulés, se manifestent avec acuité.

La privation est caractérisée par la dépression, l’anxiété et une fatigue extrême. Le patient est sujet à une envie intense et croissante d’amphétamines. De ce fait les personnes désirant se défaire d’une addiction aux amphétamines doivent recourir au soutien de professionnels. Ces professionnels pourront mieux faire face aux hallucinations, aux délires et aux comportements agressifs ou violents dont souffrent la plupart des personnes qui veulent abandonner la drogue. Les patients doivent en premier lieu suivre un programme nutritionnel qui permettra de rééquilibrer leur organisme en vue de mieux lutter contre les effets pervers du sevrage.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.