Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDossiersOs et articulationsCoudeBursite du coude
Bursite du coude
Vendredi 28 août 2015

Traiter l’hygroma du coude

La bursite du coude ou hygroma est une inflammation des bourses séreuses de l’articulation. Elle est fréquente chez les personnes dont l’activité professionnelle ou sportive nécessite un mouvement répétitif.

La bourse séreuse et une poche composée de tissus conjonctifs se trouvant au niveau de l’articulation et qui a pour fonction de faciliter les mouvements de celle-ci en la lubrifiant et de la protéger des contraintes mécaniques. Lorsque cette poche s’enflamme, ses parois sécrètent du liquide synovial qui va la remplir et créer une tuméfaction à l’arrière du coude.

Causes d’un hygroma du coude

Cette affection du coude peut survenir à la suite de la sollicitation excessive de l’articulation. Une infection, une blessure ou un manque d’échauffement peuvent en être à l’origine. Une atteinte rhumatismale peut aussi causer cette pathologie. Un choc ou des microtraumatismes répétés peuvent provoquer une bursite du coude. Certaines maladies comme la goutte ou la polyarthrite rhumatoïde entraînent une inflammation de la bourse séreuse.

Symptômes et diagnostic

L’articulation est gonflée et est souvent indolore. Dans certains cas les mouvements sont difficiles. Le coude est douloureux et chaud. Les douleurs deviennent intenses lors des mouvements ou lorsque la zone concernée subit une pression. On observe une rougeur au niveau de l’articulation et des signes de raideur articulaires s’installent.

En plus de l’examen clinique, une radiographie du coude peut être effectuée. Elle aura pour but de détecter une éventuelle saillie osseuse ou épine olécranienne qui peut causer une irritation chronique de la bourse séreuse. Des prises de sang sont réalisées pour rechercher si l’inflammation est d’origine infectieuse.

Traitement d’une bursite du coude

Lorsqu’elle est découverte tôt le repos de l’articulation est suffisant pour résorber la tumeur. Il est possible d’appliquer de la glace sur la zone tuméfiée en alternances avec des compresses imbibées d’alcool. Les activités responsables de l’affection doivent être arrêtées. Un traitement médicamenteux à base d’anti-inflammatoires et d’antalgique sera prescrit.

Si une infection est détectée, un traitement à base d’antibiotique doit être associé. Il est possible d’immobiliser le coude en extension pendant quelques jours. Des injections locales de corticoïde peuvent être réalisées. Il est possible de vider la tumeur en faisant une ponction du liquide sous anesthésie, mais cette technique est souvent inefficace, car le taux de récidive est élevé. Lorsque ces différents traitements se révèlent inefficaces, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Elle consistera à retirer la bourse.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.