Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéAnatomieThoraxCôtes ou gril costal

Anatomie du gril costal, l’ensemble des côtes

Côtes ou gril costal

Plats et recourbés, les côtes sont des os de la cage thoracique positionnés comme des structures de protection du cœur et des poumons. Elles sont nombreuses et sont rattachées chacune à deux vertèbres en arrière. En avant, les côtes sont plutôt reliées au sternum par le biais du cartilage. Leur ensemble est dénommé « gril costal ».

Les côtes sont associées au sternum et aux vertèbres thoraciques pour former la cage thoracique. La lettre K est utilisée pour désigner les paires de côtes et est suivie d’un numéro allant de 1 à 12. Il existe donc 12 paires de côtes qu’on repartir en deux groupes.

On distingue d’un côté les côtes sternales ou « vraies côtes » qui font référence aux 7 premières paires. Celles-ci sont liées au sternum à partir de leur cartilage. De l’autre côté, il y a les côtes asternales qui sont relatives aux 5 paires suivantes. A ce niveau, on distingue 2 groupes, à savoir les côtes K8 à K10 ou « fausses côtes » et les côtes K11 et K12 ou « côtes flottantes ». On détecte parfois des côtes surnuméraires, soit une 13ème paire qui peut être lombaire ou cervicale.

Composition

Une côte est composée d’une tête, laquelle porte deux surfaces articulaires dotées d’un cartilage articulaire. On trouve ensuite le col, la tubérosité costale, l’angle costal qui porte une surface articulaire et le corps qui est la partie allongée et arquée qui se termine par une dernière partie, celle portant le cartilage sterno-costal afin d’assurer l’articulation entre le sternum et la côte.

Espacement

On trouve des espaces entre les côtes. A ce propos, les espaces entre les paires de côtes allant de 1 à 6 sont considérés comme les espaces vrais et ceux présents entre les paires 7 à 9 sont qualifiés d’espaces faux à cause du massif cartilagineux commun fixé entre les paires 7,8 et 9.

L’espace intercostal est la côte supérieure d’un espace. Il contient des muscles intercostaux externes, moyens et intimes. On trouve aussi un pédicule vasculo-nerveux au niveau de la gouttière sub-costale avec des veines, des artères et des nerfs intercostaux.

Articulations et mouvements

On appelle articulations synoviales les articulations des côtes réalisées avec les vertèbres thoraciques et le sternum. Sont impliqués dans ces articulations divers éléments dont les ligaments, le cartilage, la capsule articulaire et la membrane synoviale.

Parmi ces articulations synoviales, on distingue l’articulation sterno-costale – qui a lieu au niveau des échancrures du sternum – et l’articulation costo-vertébrale. Le deuxième type d’articulation évoqué se déroule au niveau costo-corporéal, c’est-à-dire entre le corps de la vertèbre thoracique et la côte.

Les articulations costo-vertébrales ont lieu aussi au niveau costo-transversaire (entre la tubérosité costale de la côte et le processus transverse de la vertèbre correspondante). On remarque la présence de 4 ligaments importants pour ces articulations, à savoir le costo-transversaire supérieur, le costo-transversaire inférieur, le costo-transversaire interosseux et le costo-transversaire latéral.

Concernant les mouvements effectués par les côtes, il s’agit des mouvements essentiels à la respiration qui assurent la ventilation pulmonaire. Ils se résument simplement à un abaissement et à une élévation de la cage thoracique.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.