Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles respiratoiresAllergie et homéopathie

Traiter chaque allergie par homéopathie

Allergie et homéopathie

L’allergie est une réaction anormale, excessive, voire pathologique du système immunitaire, au contact d’une substance étrangère appelée allergène. Habituellement, cette substance est inoffensive et n’entraîne pas de troubles chez la plupart des sujets, en l’occurrence, les sujets non-allergiques. Ces manifestations allergiques peuvent être immédiates, c’est-à-dire, quelques minutes ou quelques heures après l’exposition à l’allergène. La réaction du système immunitaire peut survenir plusieurs jours plus tard, il s’agit, alors, d’une allergie retardée.

Les symptômes liés aux allergies sont très variés. Lorsque cette allergie se manifeste au niveau de l’appareil respiratoire, elle est marquée par l’apparition d’une détresse respiratoire, d’une rhinite allergique (avec notamment des démangeaisons, des éternuements, le nez qui pique et qui coule) ou une crise d’asthme (respiration sifflante, toux, essoufflement).

Au niveau des yeux, elle se manifeste par des larmoiements, des picotements, des rougeurs ou la conjonctivite allergique. Les manifestations cutanées sont dominées par l’eczéma atopique, l’urticaire allergique, des démangeaisons, des rougeurs.

Les causes de l’allergie résultent du contact de l’organisme avec un allergène. Les allergènes les plus fréquents sont les acariens (poussières de maison), les pollens, les squames d’animaux (peau, poils), les insectes, les moisissures, le latex, les blattes, les aliments, les médicaments (pénicilline, aspirine), les vaccins, les anesthésiques, les plantes d’appartement, les bijoux fantaisies, les venins d’insecte. Après un premier contact, l’organisme produit des anticorps spécifiques (immunoglobulines) lors du second contact avec l’allergène.

Les immunoglobulines fabriquées par le système immunitaires cherchent à détruire cette substance étrangère en déclenchant un ensemble de réaction de défense. Cette réaction allergique se manifeste, ainsi, par la libération de l’histamine qui est responsable des symptômes. Aussi, les réactions allergiques peuvent survenir chez des personnes génétiquement prédisposées.

Traitements homéopathiques des allergies

Diverses souches homéopathiques sont particulièrement efficaces sur les troubles allergiques.

  • Certaines peuvent être envisagées pour traiter les allergies cutanées (urticaire, eczéma), notamment Histaminum 9 CH, à raison de 5 granules, deux fois par jour.
  • Pour traiter spécifiquement des œdèmes, consécutifs à une allergie, Apis mellifica 5 CH est recommandé, à raison de 3 granules, 5 à 6 fois par jour.
  • En présence d’une rhinite allergique marquée par des éternuements, un écoulement nasal, Alium cepa 7 CH, est bien indiqué avec la prise de 5 granules, trois fois par jour.
  • Dans le cas spécifique des allergies aux pollens, le remède approprié est Pollens 15 CH. La posologie consiste à prendre 5 granules, deux fois par jour.
  • Euphrasia 5 CH est préconisé lorsqu’il s’agit d’une conjonctivite allergique caractérisée par des larmoiements abondants et irritants, des sensations de brûlures oculaires, avec des symptômes aggravés par la chaleur ou la lumière. Le patient peut avoir recours à 5 granules toutes les heures, puis les prises doivent être espacées avec l’amélioration des symptômes.

Quand consulter un médecin pour une allergie ?

Devant l’échec du traitement ou la chronicité des manifestations allergiques, le premier reflexe à avoir, c’est de consulter un médecin, surtout si par exemple, la toux persiste ou le nez coule pendant plus de 7 jours. Il est approprié de consulter lorsque l’allergie survient chez les personnes âgées, les enfants ou les sujets ayant un système immunitaire affaibli.

Les symptômes les plus graves, avec notamment la réaction anaphylactique (pouvant occasionner une perte conscience) ou l’œdème de Quincke (susceptible de provoquer un décès), nécessitent de toute urgence, une consultation médicale.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.