Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles respiratoiresBroncho-pneumopathie et homéopathie
jeudi 10 août 2017

Traiter la broncho-pneumopathie par homéopathie

Il s’agit d’une pneumopathie (atteinte des structures pulmonaires) qui affecte également les bronches, des conduits impliqués dans le passage de l’air entre l’extérieur et l’intérieur des poumons. Cette infection respiratoire peut être légère ou sévère et d’origine diverse (bactérienne, virale, parasitaire). Les enfants de moins de deux ans et les personnes âgées de 65 ans ou plus (ayant un système immunitaire fragilisé) sont plus exposés à cette pathologie qui peut être, par ailleurs, la complication d’un rhume ou d’une grippe.

Symptômes

Les symptômes d’une broncho-pneumopathie peuvent se manifester subitement ou de façon progressive. Ils varient grandement en fonction du germe mis en cause. Cependant, les manifestations cliniques les plus fréquentes sont, une fièvre élevée ou une élévation de la température pouvant atteindre 41° C, la toux grasse, les expectorations (crachats), de fortes douleurs au niveau de la poitrine, un encombrement bronchique. Des difficultés respiratoires peuvent également survenir avec notamment une respiration rapide, un essoufflement, une gêne respiratoire. Une fatigue importante, les frissons, les douleurs musculaires, les maux de tête, sont également des signes liés à l’apparition d’une broncho-pneumopathie.

Causes

Les infections des voies respiratoires constituent les principales causes. La broncho- pneumopathie peut être virale ou bactérienne. Les virus impliqués sont ceux de la grippe (le virus influenza), de la rougeole (Morbillivirus) ou du rhume (rhinovirus). Quant aux bactéries, il s’agit des staphylocoques (Staphylococcus aureus), des streptocoques (Streptococcus pneumoniae) ou des pneumocoques. Des champignons, notamment l’aspergillus, peuvent être à l’origine d’une broncho-pneumopathie.

En plus des enfants et des personnes âgées, le risque de développer une broncho-pneumopathie, est accru chez les sujets affectés par le VIH/SIDA, des pathologies pulmonaires (asthme, mucoviscidose) ou ayant un système immunitaire affaibli par une chimiothérapie. L’alcoolisme et le tabagisme constituent, également, d’autres facteurs de risque.

Quand consulter un médecin ?

Lorsque l’état de santé du patient est marqué par une aggravation des symptômes ou la survenue de certaines complications, une consultation médicale s’avère nécessaire. Ces complications sont, notamment, une respiration rapide, une insuffisance respiratoire, une chute de la tension artérielle. Aussi, les cas de broncho-pneumopathie sévère chez les sujets qui éprouvent des difficultés pour respirer, peuvent nécessiter une hospitalisation accompagnée d’une oxygénothérapie.

Traitement homéopathique de la broncho-pneumopathie

Phosphorus triiodatus

En présence des cas de broncho-pneumopathie qui reviennent fréquemment avec des sensations douloureuses au niveau de la poitrine et peu d’expectorations, Phosphorus triiodatus est une souche homéopathique particulièrement active. La dilution 5 CH est recommandée, à raison de 5 granules quotidiennement.

Kalium carbonicum

Quand les expectorations sont difficiles, avec également, la manifestation des douleurs thoraciques lors de l’inspiration, Kalium carbonicum est bien indiqué. La posologie consiste à absorber 5 granules en dilution 9 CH toutes les heures quand la gêne respiratoire est très importante entre deux heures et quatre du matin.

Ferrum phosphoricum

Quand les symptômes sont marqués par une fièvre modérée, des douleurs thoraciques et des expectorations, les patients affectés par une broncho-pneumopathie, peuvent avoir recours à Ferrum phosphoricum. La dilution 9 CH est bien indiquée à raison de 5 granules quatre fois par jour.

Carbo vegetabilis

Aussi, pour atténuer les essoufflements, Carbo vegetabilis en dilution 5 CH peut être, également, prescrit à raison de 5 granules, une heure avant chaque repas, pendant un mois.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.