Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéAnatomieBassinOvaires et santé chez la femme
Ovaires et santé chez la femme

Les ovaires : fonctions et pathologies

Les ovaires sont les deux principaux organes reproducteurs féminins. Ils sont situés dans le bassin, un de chaque côté de l'utérus, près de l’extrémité des trompes de Fallope. Chaque ovaire est une structure ovoïde solide d'environ 3,5 cm de long, 2 cm de large, et 1 cm d'épaisseur. Il est entouré par une mince couche de tissu appelé capsule.

Les ovaires sont constitués de trois types de cellules différentes, à savoir les cellules épithéliales, les cellules germinales et les cellules stromales. Le rôle des ovaires est d’ une part la production d’ovules qui se développent après la fécondation en fœtus, et d’ autre part de secréter les hormones sexuelles féminines, dont l’œstrogène et la progestérone

Fonctions de l’ovaire

L’ovaire est constitué d’une zone médullaire très vascularisée avec des nerfs et des vestiges embryonnaires. Il contient des follicules ovariens, qui évoluent en fonction de la période menstruelle, appelée la folliculogenèse. A la naissance, les ovaires contiennent plusieurs millions de follicules, qui contiennent chacun un seul ovocyte. De ces follicules, une seule cellule complète son développement et devient un ovule.

Chaque mois pendant l’ovulation, l’ovaire libère un ovule. Lorsque l’ovule arrive à maturité, il passe dans la trompe de Fallope vers l’utérus. S’il est fécondé par un spermatozoïde, l’ovule commence à se développer dans la paroi de l’utérus pour devenir un fœtus. Si l’œuf n’est pas fécondé, il est excrété de la paroi utérine au court de la menstruation. Durant la ménopause, les ovaires cessent de libérer des œufs.

Les ovaires sont également la principale source de sécrétion d’œstrogène et de progestérone chez les femmes sexuellement actives. L’œstrogène est responsable du développement des caractères sexuels secondaires tels que la croissance des seins. La progestérone sert à préparer l’utérus pour une grossesse en agissant sur la muqueuse de l’utérus (ou endomètre), et permet la survenue des règles à la fin de chaque cycle menstruel.

Maladies touchant l’ovaire

L’ensemble des maladies qui touchent l’ovaire sont : le cancer de l’ovaire, les kystes ovariens et les anomalies du fonctionnement de l’ovaire.

Les cancers de l’ovaire se forment dans les tissus de l’ovaire. La plupart de ces cancers, les carcinomes épithéliaux, commencent dans les cellules de la surface de l’ovaire ou au niveau des cellules germinales. Ils passent souvent inaperçus, jusqu’à ce qu’ils se répandent dans le bassin et l’abdomen. A ce stade tardif, le cancer de l’ovaire est plus difficile à traiter et est souvent fatal.

Un kyste ovarien est une poche de liquide entourée d’une membrane, qui se développe au sein d’un ovaire. Ils sont bénins dans la grande majorité des cas. Les kystes de l’ovaire peuvent être fonctionnels ou organiques .La forme la plus fréquente, qui survient chez les jeunes femmes est le kyste fonctionnel. Les kystes fonctionnels sont dus à des perturbations hormonales, qui entraînent la transformation d’un follicule en kyste. Lorsque les tumeurs se développent au sein du tissu ovarien, on parle de kystes organiques. Ils sont plus fréquents chez les femmes ménopausées.

L’insuffisance ovarienne prématurée est une anomalie du fonctionnement qui se caractérise par une absence de règles. Elle est due à un niveau bas d’œstrogène et à un taux élevé de gonadotrophine qui entrainent des symptômes de ménopause chez les femmes de moins de 40 ans.

Prise en charge des pathologies de l’ovaire

La gynécologie est la spécialité qui traite des pathologies affectant l’ovaire. En fonction du type de pathologie, le gynécologue peut être assisté par d’autres spécialistes comme un oncologue, un endocrinologue ou un chirurgien. En cas d’atteinte grave de l’ovaire, on pratique une ovariectomie (ablation de l’ovaire).

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.