Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéDossiersRégime paléolithiqueTroubles alimentaires

Comment remédier aux troubles alimentaires ?

Troubles alimentaires

Les troubles de l'alimentation sont des maladies mentales insidieuses, destructives, mal comprises et parfois mortelles. Leurs méthodes de traitement traditionnelles sont foncièrement insuffisantes et offrent peu ou pas de solutions alternatives. Ceci est particulièrement vrai pour la frénésie alimentaire qui consiste à se gaver de nourriture lorsqu’on s’ennuie. Régime alimentaire visant à faire revenir l’homme au mode de vie de ses ancêtres du paléolithique, le régime paléo constitue la solution la plus viable.

Développer une relation plus saine avec la nourriture

Il est difficile de surmonter la frénésie alimentaire, car contrairement à d’autres dépendances, la nourriture est nécessaire à la survie. La meilleure solution consiste donc à développer une meilleure relation vis-à-vis de la nourriture ; une relation basée sur la satisfaction de vos besoins nutritionnels, et non sur vos émotions. Vous êtes beaucoup plus susceptible de trop manger si vous avez des fastfoods, des desserts ou des collations malsaines dans la maison. Evitez la tentation en vidant votre réfrigérateur.

Apprenez à distinguer la faim physique de la faim émotionnelle. Si vous avez mangé récemment et que votre estomac réclame encore de la nourriture, cela veut dire que vous n’avez pas vraiment faim. Donnez le temps à l’envie et elle passera. N’attendez pas que vous soyez affamé avant de vous alimenter, car cela conduit très souvent à manger plus que nécessaire. La solution consiste à ne jamais sauter de repas. Enfin, il faut consommer de la graisse. Contrairement aux croyances populaires, la graisse diététique peut effectivement aider à réduire la frénésie alimentaire et la prise de poids.

Trouver les meilleurs moyens pour satisfaire ses besoins

La plupart des personnes tombent dans la frénésie alimentaire en tentant de gérer des émotions désagréables telles que le stress, la dépression, la solitude, la peur ou l’anxiété. Lorsque vous avez une mauvaise journée, il peut sembler que la nourriture soit le seul remède. Le soulagement est cependant très fugace. Une solution est d’identifier toutes les émotions qui vous conduisent à vous suralimenter. Il faudra ensuite trouver un autre moyen de gérer ces émotions sans recourir à la nourriture. Il faut également se rappeler que les soucis sont comme des nuages et qu’ils finissent tôt ou tard par se dissiper.

Reprendre le contrôle sur les fringales

Parfois, il semble que la pathologie frappe sans avertir. Même lorsque vous êtes dans l’emprise d’une pulsion apparemment accablante et incontrôlable, il ya des choses que vous pouvez faire pour vous aider à garder le contrôle. Acceptez l’envie au lieu d’essayer de la combattre. Pensez à elle comme une vague océanique qui va bientôt s’écrêter, se briser, et se dissiper toute seule.

Si vous vous éloignez de l’envie, sans essayer de la combattre, de la juger ou de l’ignorer, vous verrez qu’elle passera plus vite. Une autre astuce est de s’adonner à des distractions. Tout ce qui engage votre attention fonctionnera : marcher, appeler un ami ou regarder quelque chose drôle. Une fois que vous vous intéressez à autre chose, l’envie peut disparaître. Vous pouvez combattre ce mal en reportant la satisfaction du besoin par la nourriture. De report en report la faim émotionnelle se dissipera.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.