Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTraumatismesCrampe et homéopathie

Soigner les crampes par homéopathie

Crampe et homéopathie

Les crampes désignent les contractions musculaires, incontrôlables, soudaines et plus ou douloureuses qui surviennent pendant, après un effort ou au repos. Elles affectent un groupe de muscle ou se manifestent, principalement, au niveau des mollets ou des cuisses. D’une durée temporaire, allant de quelques secondes à plusieurs minutes, les crampes sont le plus souvent bénignes, mais elles peuvent devenir handicapantes.

Les crampes débutent brutalement avec une contraction involontaire et soutenue d’un muscle avec parfois des sensations douloureuses. Généralement, la douleur est circonscrite au niveau d’une partie ou de la totalité d’un muscle ou d’un groupe de muscles impliqués dans la réalisation d’un même mouvement. Du coup, le fonctionnement du muscle concerné sera perturbé, entraînant une incapacité fonctionnelle temporaire du groupe de muscles affectés. Les muscles fréquemment affectés sont ceux de la jambe (crampe à la jambe – mollet, cuisse), mais les muscles des doigts (crampe aux doigts) ou des pieds (crampe au pied) peuvent être touchés tout comme les muscles lisses du tube digestif (crampes abdominales) ou de l’estomac (crampe d’estomac). Temporairement, le muscle affecté devint dur et tendu, la réalisation d’un mouvement devient difficile, voire impossible.

Les crampes peuvent être d’origine sportive. Dans ce cas, elles sont généralement liées à une activité physique très soutenue, un effort musculaire trop intensif, un échauffement insuffisant, une fatigue musculaire ou une sudation excessive.

Lorsqu’elles sont d’origine métabolique, elles sont provoquées par un manque d’hydratation et d’oligo-éléments (calcium, magnésium, potassium), une insuffisance en vitamine B1, B5, B6, une mauvaise circulation veineuse.

Certains médicaments utilisés dans le cadre du traitement de l’angine de poitrine, la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson, sont susceptibles d’engendrer des crampes musculaires. D’autres pathologies peuvent également favoriser la survenue des crampes, à savoir, la sclérose en plaque, la sclérose latérale amyotrophique, la cirrhose, la maladie de Parkinson, l’hypothyroïdie, le syndrome de fatigue chronique, le diabète, la poliomyélite

Traitements homéopathiques des crampes

En présence des crampes au niveau des mollets, et qui surviennent surtout la nuit, Cuprum metallicum 7 CH est particulièrement agissant, à raison de 5 granules au coucher.

Lorsque les crampes surviennent au niveau des doigts, les remèdes qu’il convient de prendre sont Argentum Nitricum et Magnesia Phosphorica, à raison de 3 granules de chaque, 3 fois par jour.

Les granules de Vipera redi sont efficaces lorsqu’il s’agit des crampes associées à des troubles veineux, avec notamment des jambes lourdes et douloureuses. Le sujet peut avoir recours à 2 granules, trois fois par jour.

Les crampes particulièrement douloureuses peuvent être combattues en ayant recours à Arnica Montana 9 CH, à raison de trois granules, trois fois par jour. Aussi, ce remède peut être préconisé contre les crampes qui surviennent à la suite d’un effort.

Quand consulter un médecin ?

Des crampes qui ne cèdent aux traitements, nécessitent une consultation médicale. Il faut solliciter un avis médical lorsque les crampes sont prolongées et persistantes, voire sévères ou répétées ; elles peuvent masquer une pathologie.

Aussi, les crampes fréquentes qui ne sont pas liées à un effort, doivent amener le sujet à consulter un médecin. Cette démarche est également conseillée lorsque ces contractions musculaires, incontrôlables et involontaires sont accompagnées de secousses ou de raideur durable.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.