Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTraumatismesEntorse et homéopathie
Entorse et homéopathie

Traiter l’entorse par homéopathie

Une entorse est un étirement ou une déchirure partielle ou totale d’un ou plusieurs ligaments d’une articulation. Très résistants et peu extensibles, les ligaments sont des faisceaux de bandes constituées de tissus conjonctifs. Au sein d’une articulation, ils relient les os entre eux et jouent un rôle important dans la stabilité de celle-ci. L’étirement ligamentaire qu’est l’entorse affecte fréquemment les articulations de la cheville. Mais d’autres entorses peuvent être répertoriées au niveau des articulations des genoux, des coudes, des poignets, des orteils.

On distingue généralement trois degrés de gravité avec une symptomatologie bien spécifique. Les entorses légères, également appelées foulures, constituent un simple étirement ligamentaire, sans rupture, ni arrachement. Les sensations douloureuses sont immédiates avec un gonflement modéré de l’articulation qui reste fonctionnelle.

L’étirement ligamentaire est associé à une déchirure partielle lorsqu’il s’agit d’une entorse modérée. Comparée à l’entorse bénigne, la douleur est plus importante. L’articulation se gonfle rapidement et ne fonctionne plus correctement. Le blessé éprouve des difficultés pour faire bouger l’articulation. Un hématome peut apparaître dans la région affectée.

L’entorse grave est caractérisée par la rupture complète d’un ou plusieurs ligaments. On peut parfois entendre un bruit sec. L’entorse grave entraîne un gonflement, une ecchymose, avec parfois une instabilité des articulations et des arrachements osseux. L’articulation est très douloureuse. Le blessé peut perd la mobilité.

Généralement, d’origine traumatique, un étirement ligamentaire est fréquent au cours d’une pratique sportive, avec notamment, les sauts, les changements d’appui, les changements brusque de direction. Une entorse peut résulter d’une flexion, d’une extension de l’articulation au-delà de son amplitude normale.

Elle peut également survenir lorsque l’articulation est soumise à un mouvement brutal, à une tension extrême ou lorsqu’elle subit un coup direct. Le fait de trébucher sur un trottoir, de marcher sur une surface inégale, en mauvais état ou de glisser sur une marche d’escalier, peut favoriser la survenue d’une entorse. La fatigue ligamentaire, de faux mouvements, des mouvements violents, le port de chaussures inappropriées, peuvent être des facteurs déclenchants.

Le traitement de l’entorse

L’homéopathie peut s’avérer efficace dans le traitement d’une entorse. Elle peut permettre une réduction rapide de la douleur, avec notamment, l’absorption de 5 granules Arnica montana 9 CH, toutes les heures.Arnica montana est également le remède des hématomes.

Lorsque l’entorse est marquée par un gonflement local avec une douleur soulagée par la pose de glace, il convient d’avoir recours à Ledum palustre 9 CH, à raison de deux granules, trois fois par jour.

En cas d’entorse à répétition, Natrum carbonicum est très actif, à raison de 3 granules en dilution 7 CH, trois fois par jour.

Ruta Graveolens 5 CH est bien indiqué pour traiter les traumatismes physiques tels que les entorses ainsi que les sensations douloureuses qui surviennent. La posologie consiste à prendre 5 granules, trois fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Il est convenable de consulter un médecin en l’absence d’amélioration après 72 heures de traitement. Lorsque les douleurs sont insupportables ou persistantes, le blessé doit être dirigé vers un centre médical en vue d’une évaluation de l’entorse ou pour un examen clinique. Il est également pertinent de consulter si le blessé est incapable de bouger ou de se servir du membre affecté, si l’articulation reste gonflée ou si l’hématome est important.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.