Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles stomatologiquesGingivorragie et homéopathie
Gingivorragie et homéopathie
Dimanche 15 mai 2016

Soigner la gingivorragie par homéopathie

La gingivorragie est un terme couramment utilisé pour qualifier un saignement de la gencive. C’est une sorte d’hémorragie qui survient au niveau de la gencive. Elle se manifeste lors du brossage de la dent ou d’un contact ave certaines denrées alimentaires, lorsque le sujet mâche des aliments durs. La gencive devient douloureuse et prend une coloration rouge. Une mauvaise haleine et une production accrue de salive, peuvent prévaloir chez le sujet affecté par cette hémorragie gingivale.

Une inflammation de la gencive (une gingivite), une inflammation provoquant un déchaussement dentaire ou une infection gingivale, peut être à l’origine d’une gingivorragie. D’autres causes sont susceptibles d’entraîner une hémorragie de la gencive, en particulier, une mauvaise alimentation marquée par une carence en vitamine C, certaines pathologies cancéreuses (la leucémie) ou certaines tumeurs.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire et certaines intoxications médicamenteuses sont également des facteurs favorisants. Le risque lié aux saignements des gencives, est accru chez les fumeurs, eu égard aux bactéries pathogènes qui se fixent aux dents, puis, irritent les dents et conséquemment génèrent une gingivorragie. Aussi, ce risque est élevé chez les femmes enceintes compte tenu des changements hormonaux qui accroissent la production des plaques dentaires et de tarte avec pour corollaire la contamination des gencives par des agents pathogènes.

Traitements homéopathiques de la gingivorragie

Le remède homéopathique approprié pour le traitement de la gingivorragie, dans la mesure où le saignement et la salivation sont abondants, avec une gencive gonflée, est Arsenicum album 7 CH. Une douleur brûlante, aggravée par les boissons chaudes est, également, une indication de ce remède qui est administré, à raison, de 3 granules, le matin et le soir.

Mercurius solubilis s’avère précieux lorsque la gingivorragie est associée à une salivation excessive et fétide, une mauvaise haleine et des douleurs brûlantes aggravées par des boissons trop froides. Le patient devra prendre trois granules issus de la dilution 7 CH, le matin et le soir, en vue d’atténuer ces saignements.

Avec la fragilité capillaire, le moindre brossage ou le simple contact de la gencive, peut provoquer un saignement abondant. Dans ce cas, Phosphoricum 7 CH déploie des propriétés thérapeutiques grandement bénéfiques aux patients, avec notamment, la prescription de trois granules deux fois par jour.

Quand la gencive devient très douloureuse et saigne facilement avec des dents cariées et une bouche qui dégage une mauvaise odeur, Kreosotum 5 CH est bien indiqué. Il convient de prendre trois granules, deux à trois fois, par jour.

Mesures préventives

Certaines mesures d’hygiène bucco-dentaire permettent d’éviter les problèmes de saignements au niveau des gencives. Pour ce faire, il est important d’effectuer un brossage régulier des dents, au moins deux fois par jour, en vue d’éliminer durablement la plaque dentaire et d’éviter l’accumulation du tartre. Le changement régulier de la brosse à dents (chaque trois mois), l’utilisation d’une brosse à dents à poils souples et des pâtes dentaires gingivales dotées de propriétés antalgiques, permettent également de prévenir l’hémorragie gingivale. La prise de vitamine C, constitue, également, une mesure de prévention de base.

Quand consulter ?

Des saignements qui perdurent ou qui se renouvellent, souvent, sont des motifs de consultation médicale. Le patient devra, également, consulter un médecin si la gingivorragie évolue vers une forme ulcéreuse, avec des ulcérations au niveau de la gencive et de la bouche.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.