Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles stomatologiquesTrismus et homéopathie

Soigner le trismus par homéopathie

Trismus et homéopathie

Le trismus est une contraction tonique involontaire et persistante des muscles de la mastication, qui, par ailleurs, limite la possibilité d’ouvrir la bouche ou gêne l’ouverture partielle ou totale de la mâchoire. Avec cette limitation de la mobilité de la mâchoire, le sujet est incapable d’ouvrir ou de fermer la bouche. Cette contracture gênante de la bouche rend difficile la mastication ou la déglutition. Elle réduit la qualité vocale et compromet l’hygiène bucco-dentaire. Aussi, l’articulation de la parole n’est plus aisée.

Le signe évident du trismus est la difficulté à ouvrir grandement la bouche et une douleur au moment de l’ouvrir. Ainsi, le sujet ne peut plus ouvrir la bouche ou la mâchoire comme il le désire et éprouve des difficultés pour parler, pour se brosser les dents, pour introduire facilement des aliments dans sa bouche. Il éprouve une raideur au niveau de la mâchoire. Ainsi, il est confronté à des difficultés pour réaliser des mouvements qui impliquent la mâchoire.

Le trismus peut avoir différentes causes. Les plus fréquentes étant les atteintes au niveau des muscles ou des nerfs responsables de l’ouverture et de la fermeture de la bouche ou de la mâchoire. Ainsi, les troubles du système nerveux central, des lésions musculaires, des lésions articulaires, les lésions cérébrales, peuvent provoquer une limitation de l’ouverture buccale. Cette limitation peut être causée par certaines pathologies telles que les maladies systémiques (lupus, sclérodermie), le tétanos, le cancer. Elle peut résulter d’une ankylose fibreuse ou osseuse, des inflammations de la membrane synoviale de la mâchoire, des effets secondaires de certains médicaments, de la radiothérapie ou de la chimiothérapie. Un traumatisme, une fracture de la mandibule et des anomalies congénitales de la mâchoire, des procédures chirurgicales sont susceptibles de provoquer un trismus.

Traitements homéopathiques du trismus

Plusieurs remèdes permettent de traiter avec succès le trismus. Cheiranthus cheiri , ce remède homéopathique issu de la giroflée, est utilisé en présence d’une limitation buccale marquée par une douleur et une contracture du muscle de la mastication (masséter) résultant d’une inflammation. La posologie est de 5 granules en dilution 15 CH, 3 fois par jour.

Ceprum mettallicum est préconisé lorsque la contraction spasmodique des muscles de la mastication, est liée à un traumatisme opératoire. Le dosage approprié est de 5 granules de la dilution 7 CH, toutes les deux heures jusqu’à ce que l’état du patient s’améliore.

Lorsque le trismus, dominé par des contractions spasmodiques, survient au cours d’un dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (située en la mâchoire et la cavité temporale), il convient d’avoir recours à Angustura vera 4 CH et Hydrocyanicum acidum 5 CH, à raison de 2 granules, de façon alternée, toutes les 30 minutes.

Arnica montana déploie des effets significatifs en présence d’une limitation de la possibilité d’ouvrir la bouche. Il est indiqué en présence d’un trismus traumatique ou d’un trismus avec la bouche fermée. Il est recommandé de prendre une dose homéopathique d’Arnica montana 15 CH au cours de la journée.

Quand consulter un médecin ?

La persistante des symptômes, malgré l’administration des médicaments homéopathiques, est un motif de consultation médicale. Aussi, le patient devra consulter dès l’apparition des signes d’une limitation de l’ouverture de la bouche en vue d’entamer un traitement dès que possible et de prévenir les complications et la douleur chronique.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.