Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter un médecin et suivre ses conseils en priorité.

Syndrome de Cushing : symptômes, causes, diagnostic, traitement

Syndrome de Cushing

Également appelé hypercortisolisme, le syndrome de Cushing est dû à un excès de cortisol dans l’organisme. Cette maladie hormonale est causée par la prise excessive de médicament contenant du cortisol ou par la production par l’organisme d’une quantité excessive de cortisol. Elle se manifeste par des symptômes comme la prise de poids autour du tronc et du visage, ainsi que l’amincissement de la peau. Le traitement de cette affection, qui touche les adultes âgés de 20 à 50 ans, dépend de la cause. Non traité, le syndrome de Cushing peut entraîner des maladies comme les accidents vasculaires cérébraux, l’ostéoporose, l’hypertension artérielle et le diabète.

Symptômes

En général, le gain de poids est rapide et le signe principal est une accumulation marquée de graisse dans les régions abdominale, du visage et du cou. Des traînées larges avec une couleur vive et des taches violettes peuvent apparaître sur les jambes, les bras et l’abdomen. En général, une rougeur du visage, des lésions dans diverses régions de la peau, une réduction de la masse musculaire et des changements d’humeur tels que l’irritabilité peuvent se produire simultanément.

Jeune femme se tapote le cou
Parmi les symptômes de la maladie de Cushing, figure une rapide accumulation de graisse au niveau du cou, du ventre et de la face.

Les bras et les jambes deviennent plus minces en raison de la perte musculaire et de la faiblesse musculaire qui en résulte. La peau devient plus fine et plus fragile, provoquant des ecchymoses. En général, les patients souffrent de faiblesse, de fatigue, d’insomnie, d’irritabilité et de problèmes mentaux. Chez les femmes, les modifications du cycle menstruel et l’apparition de poils sur le visage, la poitrine, l’abdomen, les bras et les jambes sont très courantes. La grande majorité des patients développent l’hypertension et le diabète.

Causes

La cause la plus courante est la prise prolongée de médicaments à base de stéroïdes, tels que la prednisone. Ces médicaments ont le même effet que le cortisol dans le corps. Ils sont utilisés pour traiter de nombreuses maladies, notamment le lupus, l’asthme et la polyarthrite rhumatoïde. Ils sont également utilisés après une greffe d’organe.

Un patient peut aussi avoir le syndrome de Cushing parce que son corps produit trop de cortisol. Cela peut arriver s’il a une tumeur de l’hypophyse qui entraîne une production accrue de cortisol par les glandes surrénales. On parle alors de maladie de Cushing. Ces tumeurs ne sont généralement pas cancéreuses. La maladie peut être aussi due à une tumeur maligne des poumons ou une tumeur maligne des glandes surrénales qui se traduit par une production accrue de cortisol.

Diagnostic

Il peut être difficile de diagnostiquer le syndrome de Cushing car de nombreux facteurs peuvent rendre le niveau de cortisol supérieur à la normale. Il faudra consulter un endocrinologue pour diagnostiquer ou traiter ce syndrome.
Le médecin posera des questions sur les médicaments que prend le malade et ses symptômes. S’il s’agit d’une une femme, il se renseignera sur la régularité de ses règles. Il prendra la tension artérielle, vérifiera si la peau change, si le poids change et si le patient a des signes de cancer.

Si le patient ne prend pas de médicaments stéroïdiens, des tests peuvent être effectués pour vérifier le niveau de cortisol et ceux d’autres hormones dans le sang et l’urine. Il peut aussi mesurer le niveau de cortisol dans la salive pendant la nuit.
Un scanner ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) peut l’aider à détecter une tumeur dans les glandes surrénales, l’hypophyse ou un autre organe.

Traitement

Si la cause est l’utilisation à long terme d’un médicament à base de stéroïde, le médecin aidera le malade à réduire la dose ou à arrêter de le prendre progressivement. Cela peut prendre un certain temps avant que les symptômes disparaissent. Il ne faut pas arrêter de prendre des médicaments à base de stéroïdes soi-même, car cela peut être très dangereux.

Si la cause est une tumeur de l’hypophyse, opérer pour enlever la tumeur offre les meilleures chances de guérison. Cette opération nécessite une grande habileté et doit être effectuée dans un centre médical important où se trouvent des médecins spécialisés en chirurgie hypophysaire.

Si le malade ne peut pas subir d’intervention chirurgicale pour retirer la tumeur ou si l’opération n’a pas donné de résultats, le médecin peut envisager d’autres options, telles que des médicaments, une radiothérapie ou une intervention chirurgicale pour retirer les glandes surrénales.

Si la cause est une tumeur surrénale, on opère généralement pour enlever la tumeur si elle n’est pas cancéreuse. Si la tumeur est cancéreuse, toute la glande est enlevée. Les médicaments peuvent être essayés si la chirurgie n’est pas une option. Si la cause est une tumeur des poumons ou d’un autre organe, la tumeur sera enlevée ou traitée avec une radiothérapie ou un médicament.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.