Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesSphère ORLRhino-conjonctivite et homéopathie
mardi 15 août 2017

Traiter la rhino-conjonctivite par homéopathie

La rhino-conjonctivite est une pathologie qui combine la rhinite et de la conjonctive. Ainsi, le nez et les yeux sont enflammés. Les manifestations cliniques qui surviennent, affectent la sphère ORL et la région oculaire. La rhino-conjonctivite, d’origine diverse, est une affection bénigne qu’il convient de traiter de façon adéquate afin d’éviter d’éventuelles complications.

Manifestations

Les symptômes de la rhino-conjonctivite se manifestent par des éternuements en slaves, un écoulement nasal et une congestion nasale, parfois, associée à une obstruction nasale complète et bilatérale. Le sujet peut éprouver une gêne respiratoire. Le prurit nasal ou une irritation de la muqueuse du nez, est également présent, éventuellement accompagnée de picotement au niveau de la gorge.

Ces manifestations cliniques sont associées à un trouble oculaire marqué par un prurit oculaire avec des yeux qui piquent et qui coulent. Les larmoiements peuvent être accompagnés de pus. Les yeux sont rouges avec une sensation de brûlure ou de sable sous la paupière. Eu égard à l’écoulement de pus, le sujet peut se réveiller le matin avec les paupières collées.

Causes

La rhino-conjonctivite peut être d’origine virale ou bactérienne. Dans bien des cas, la rhino-conjonctivite est d’origine allergique. Les principaux allergènes sont les pollens (des fleurs, des herbes et des arbres), les poussières des maisons, les acariens, les poils des animaux, les graminées, les moisissures. Des infections respiratoires, certaines conditions atmosphériques marquées par le froid, la pollution, des produits domestiques irritants, sont également susceptibles de provoquer une rhino-conjonctive. L’exposition à la fumée de la cigarette peut constituer un facteur aggravant.

Traitement homéopathique de la rhino conjonctivite

Il existe plusieurs remèdes spécifiques en homéopathie pour le traitement de la rhino-conjonctivite.

Lorsque cette pathologie est caractérisée par un écoulement nasal non irritant et des larmoiements clairs et abondants, avec des yeux gonflés et des paupières rouges, Euphrasia officinalis 5 CH est particulièrement recommandé. La posologie consiste à prendre 5 granules, toutes les deux heures. Ces prises doivent être espacées lorsque les symptômes ou les sensations d’inconfort, s’estompent peu à peu.

Quand l’écoulement nasal aqueux, irritant et abondant, est associé à des éternuements, des picotements au niveau des yeux et à un larmoiement non irritant, Allium cepa 5 CH est une souche homéopathique bien indiquée. Le patient devra avoir recours à 5 granules toutes les heures tout en espaçant les prises avec la manifestation des signes d’amélioration.

Quand les manifestations débutent avec des éternuements et des écoulements alternant avec une obstruction nasale, il est préférable d’absorber 5 granules d’Arsenicum album 9 CH, trois fois par jour.

Kalium iodatum est préconisé quand l’écoulement nasal est abondant avec des larmoiements irritants et des paupières gonflées. Ce sont 5 granules issus de la dilution 9 CH qu’il conviendra, alors, d’absorber toutes les heures, avec un espacement des prises avec l’amélioration de l’état de santé du patient.

Quand consulter un médecin ?

Il indispensable de solliciter un avis médical lorsque les symptômes s’aggravent ou persistent, malgré les traitements. Ainsi, une consultation médicale s’avère nécessaire lorsque prévalent des troubles de la vision (vision floue ou baisse de la vision), des difficultés respiratoires, un gonflement important des paupières, des maux de tête et un état fiévreux.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.