Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesSphère ORLEpistaxis et homéopathie
Epistaxis et homéopathie

Traiter l’épistaxis par homéopathie

L’épistaxis est un terme médical utilisé pour désigner un saignement de nez. C’est une hémorragie provenant de la muqueuse des fosses nasales. Très fragile, cette muqueuse qui saigne facilement, est très richement vascularisée. Cet écoulement de sang par les narines, intervient à la suite d’une rupture de la muqueuse nasale antérieure, au niveau de la tache vasculaire, le site de saignement. Très fréquent chez l’enfant et généralement bénin, l’épistaxis affecte également les adultes. On distingue plusieurs types d'épistaxis. Unilatérale, l’épistaxis bénigne est caractérisée par un écoulement peu abondant. Le sang surgit goutte à goutte par les narines. Elle n’affecte pas l’état général. Les épistaxis peuvent être sévères, avec notamment, des saignements beaucoup plus abondants. L’écoulement est, alors, bilatéral. L’état général du patient est altéré avec parfois l’apparition d’une asthénie, d’une tachycardie, d’une hypotension artérielle, d’une pâleur. L’épistaxis sévère est, également, dominée par la longue durée et la répétition de l’écoulement de sang.

Les causes de l’épistaxis sont multiples. Souvent, il s’agit d’une rupture banale d’un petit vaisseau sanguin. Dans bien des cas, le saignement du nez résulte d’un traumatisme, avec en l’occurrence, une fracture du nez, un choc direct, le grattage de la cloison au niveau de la tache vasculaire par l’introduction d’un corps étranger (petite pierre, jouet, perle), la pénétration des doigts. Ce traumatisme peut être opératoire à la suite d’une chirurgie du nez ou du sinus.

La rhinite et la sinusite constituent des causes inflammatoires ou infectieuses, fragilisant la muqueuse et susceptibles de provoquer des saignements lors du mouchage. Les tumeurs bénignes et malignes du nez et des fosses nasales, l’hypertension artérielle, l’insuffisance hépatique et certaines pathologies de la coagulation (hémophilie, thrombopénie) peuvent favoriser l’apparition d’une épistaxis. La prise de certains médicaments (anticoagulants, antihistaminiques locaux) et la prise de certaines drogues (héroïne, cocaïne) par voie nasale, peuvent être des facteurs déclenchants. Très souvent, l’épistaxis bénigne n’est pas liée à une cause évidente.

Traitements homéopathiques de l’épistaxis

Ferrum phosphoricum est un remède homéopathique qui permet de soulager l’épistaxis. Il est particulièrement efficace lorsque l’écoulement nasal est consécutif à une pathologie infectieuse. Dans ce cas, il convient d’absorber 5 granules en dilution 9 CH, deux fois par jour.

Lorsque le saignement survient à la suite d’un choc au niveau du nez, Arnica montana est bien indiqué, à raison de 5 granules toutes les 5 minutes, le patient devra cesser d’absorber les granules dès qu’il y a une amélioration.

Les sujets sensibles au saignement de nez qui surgit au moindre choc peuvent avoir recours à Phosphorus 9 CH, à raison de trois granules, trois fois par jour au cours d’une période de quatre semaines.

China officinalis peut être également administré en ayant recours à 3 granules toutes les quinze minutes jusqu’à ce qu’il ait des signes d’amélioration. Les granules de China rubra 5 CH sont également efficaces lorsqu’ils sont pris en alternance avec Millefolium 5 CH, à raison de 2 granules toutes les cinq minutes.

Quand consulter un médecin ?

La persistance des saignements malgré les soins initiés et l’écoulement abondant de sang par les deux narines et dans l’arrière-gorge constituent des urgences médicales. Aussi, il est prudent de consulter rapidement un médecin en présence des écoulements répétés, après un traumatisme grave de la face, avec l’apparition de sensation de malaise important marqué par des sueurs, un pouls rapide et un état d’agitation. L’épistaxis associée à la prise d’anticoagulants est également un motif de consultation médicale.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.