Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesSphère ORLAcouphène et homéopathie
Acouphène et homéopathie

Traiter l’acouphène par homéopathie

Un acouphène est une sensation auditive ou un bruit perçu dans une ou deux oreilles ou dans la tête, en l’absence de toute source sonore dans le monde extérieur. Ce trouble auditif correspond à une gêne sonore associée à des sons désagréables. Ces bruits entendus peuvent être continuels ou intermittents. Ils peuvent provenir de l’intérieur du corps ou peuvent être détectables par un médecin (acouphènes objectifs). Ils peuvent être, générés de toutes pièces par le système auditif et perçus uniquement par le sujet (acouphènes subjectifs). Les acouphènes sont temporaires lorsqu’ils surviennent et disparaissent spontanément ; ils sont dits chroniques quand ils perdurent.

Manifestations

Les acouphènes se manifestent par des bourdonnements ou bien d’autres bruits dans une ou les deux oreilles ou à l’avant ou l’arrière de la tête. Il s’agit, entre autres, des pulsations, des tintements de cloche, des chuintements, des grésillements, des ronflements, des vrombissements, des cliquetis, etc. Ces bruits sont souvent assimilés à des bruits de vapeur ou de moteur. Ces différents types de bruits peuvent être associés à une perte d’audition, des nausées, une diminution du seuil de tolérance aux bruits d’intensité normale (hyperacousie), des vertiges. Le sujet a l’impression d’avoir les oreilles bouchées et peut ressentir des maux de tête.

Causes

Plusieurs pathologies ou traumatismes, sont susceptibles de provoquer des acouphènes. L’apparition de ce trouble auditif, peut être liée à une exposition excessive au bruit. Ce traumatisme acoustique peut être le résultat de l’écoute d’une musique caractérisée par un volume excessif, au cours d’un concert ou dans une boite de nuit. Les traumatismes crâniens, avec notamment, une blessure à la tête, sont également impliqués. Certains traitements médicaux marqués par la prise des antibiotiques, des diurétiques, de la quinine, de l’aspirine à fortes doses, sont également incriminés. Un acouphène peut également surgir à la suite d’une affection au niveau de l’oreille, d’une augmentation du liquide dans l’oreille interne, des otites, d’une tumeur au niveau du nerf dans l’oreille. Aussi, avec l’âge ou le vieillissement, la baisse normale de l’audition peut également générer des acouphènes.

Traitements homéopathiques de l’acouphène

L’homéopathie constitue une aide efficace en présence des troubles auditifs tels que les acouphènes. Chininum sulfuricum 9 CH est un remède administré en vue de traiter un acouphène associé à une surdité, des vertiges et des frissons. La posologie consiste à absorber 3 granules, 3 à 4 fois par jour lors de la survenue des crises.

Colocynthis 30CH est également bien indiqué lorsque les bruits sont semblables à des grondements ou à une sonnerie, à raison de 3 granules toutes les demi-heures, en 3 ou 4 prises quotidiennement. Glonoinum 9 CH est bien utile lorsque l’acouphène est pulsatile (les battements du cœur sont perçus dans l’oreille ou dans la tête). Le sujet peut prendre à 3 granules, trois fois par jour.

Les acouphènes associés à des céphalées temporales peuvent être soulagés en absorbant 3 granules de China rubra 7 CH, 3 fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Après une exposition à un bruit de forte intensité, la persistance des sifflements après plusieurs jours, requiert rapidement une prise en charge médicale. La consultation médicale est nécessaire lorsque l’acouphène est associé à des maux d’oreilles ou à une surdité brutale. Les acouphènes d’apparition brutale ou associés à des états confusionnels ou à des maux de tête, constituent des motifs de consultation d’urgence.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par coulange

    je souffre de sifflements dans la partie droite de la tête.J ai consulte médecin,ORLl(2) avec contrôle du nerf auditif : ras puis IRM
    réalisé a l hôpital : ras .Puis acupuncteur,osthéopathe,(2 )puis homéopathe et enfin radiésthesistes guérisseurs (4 ) tout cela avec beaucoup d argent mais sans le moindre résultat.Les ORL me demandent de ne pas les recontacter si la situation empire mais de voir plutôt un neurologue (façon polie de me dire que mon cas est sans intèrêt pour eux).ma question est la suivante:y a t il dans la gamme homéopathique un produit ( granules ) qui pourrait peut être ne pas enlever ce sifflement incessant,mais le diminuer.Je lis partout qu il faut consulter sans attendre,ce que j ai fait des le début du problème ( mars 2016) mais on me dit partout qu il n y a rien à faire que je dois vivre avec sans aucun espoir de guérison C est désesperant de penser que des millions de personnes souffrent sans aucune aide du monde médical.Merci à vous de bien vouloir me répondre et de me donner peut être une lueur d espoir

    • , par Eymard

      Bonjour Coulange,
      Lorsqu’un mal est traité à sa racine, la guérison est nette et franche. Cela dit, nous vous recommandons plutôt de suivre d’abord le conseil des médecins ORL vous demandant de consulter un neurologue sans hésiter, car 30 % des acouphènes relèvent de la neurologie. Il s’agit notamment de ceux qui sont associés à des parasitoses cérébrales (toxocarose, toxoplasmose, cysticercose, ...). En général, des examens de parasitologie et une radio du cerveau permettent de déterminer la cause de ce type d’acouphène. En traitant cette cause, le mal disparaît.
      Cordialement

  • , par vava

    Bonjour,
    Suite à un traumatisme crânien Bénin avec syndrome post commotionnel j’ai également ces acouphènes que j’entends dans le silence du coucher.
    Plusieurs des symptômes ont déjà disparus fort heureusement mais j’en suis à 8 mois du traumatisme crânien.
    Tout est ok irm et scanner sur mon cerveau. Scanner et irm normaux.
    Savez-vous si ces acouphènes sont temporaires et quel remède homéopathique pourrait m’aider le temps de rétablissement ?
    Une personne a déjà subi ceci ? Merci

    • , par Julien

      Bonjour Vava,
      Ces acouphènes disparaîtront comme les autres symptômes. En parallèle à toute médication, il importe de porter régulièrement des protections auditives, afin de ne pas exposer l’appareil auditif aux traumatismes sonores. Je vous souhaite prompt rétablissement. En espérant que quelqu’un nous raconte son expérience.
      Cordialement

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.