Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Cryptorchidie

La cryptorchidie ou le mal du testicule introuvable

La cryptorchidie (du latin testicule caché) est une pathologie commune du jeune garçon dans laquelle les testicules ne sont pas à leur place habituelle dans le scrotum. Le mal peut toucher un seul testicule ou les deux à la fois. On estime que près d'un garçon sur 25 naît avec cette pathologie.

Dans la plupart des cas, aucun traitement n’est nécessaire, car les testicules se déplacent naturellement vers le scrotum durant les six premiers mois de vie du nouveau-né. Un traitement est cependant nécessaire dans 1% des cas de cryptorchidie.

Causes de la cryptorchidie

Durant la grossesse, les testicules se forment à l’intérieur de l’abdomen du petit garçon, avant de se déplacer lentement vers le bas dans le scrotum environ un mois ou deux avant la naissance. Les raisons pour lesquelles les testicules de certains petits garçons n’arrivent pas à destination dans le scrotum demeurent à ce jour inconnues. D’ailleurs la plupart des enfants présentant ce problème naissent en parfaite santé. Les naissances prématurées (avant la 37e semaine de grossesse), un faible poids à la naissance et des antécédents familiaux peuvent augmenter le risque de cryptorchidie.

Diagnostic de la cryptorchidie

La cryptorchidie est généralement détectée lors de l’examen physique effectué peu après la naissance, ou lors d’un contrôle de routine entre six et huit semaines. L’examen physique par palpation permet de déterminer si les testicules sont dans le scrotum (palpable). Cet examen physique peut parfois être difficile, de sorte que le médecin peut avoir besoin de se référer à un chirurgien pédiatrique. Aucun autre examen n’est nécessaire pour localiser les testicules s’ils peuvent être ressentis par le médecin. Dans le cas contraire, une partie du traitement chirurgical initial peut impliquer une laparoscopie diagnostic pour voir si les testicules sont à l’intérieur de l’abdomen.

Traitement de la cryptorchidie

Si les testicules ne sont pas descendus au bout de six mois, la probabilité qu’ils le fassent après est très réduite. Un traitement est alors recommandé. Non traitée, la cryptorchidie peut conduire à des problèmes de fertilité. De même, des testicules non descendus accroissent le risque de cancer des testicules. Le traitement implique généralement une opération chirurgicale pour déplacer le testicule dans sa position normale à l’intérieur du scrotum. Cette opération connue sous l’appellation d’orchidopexie est une opération relativement simple, avec un très bon taux de réussite. Elle est idéalement effectuée avant 12 mois. Un traitement précoce permet de réduire les risques d’infertilité et de cancer des testicules.

Testicules rétractiles, à ne pas confondre avec la cryptorchidie

Chez la plupart des garçons, les testicules peuvent, à certains moments, se déplacer dans et hors du scrotum. Ce changement de position peut avoir lieu suite à des sentiments de peur ou à une excitation thermique. Les testicules rétractiles ne sont nullement à confondre avec la cryptorchidie. Les testicules rétractiles chez les jeunes garçons ne sont pas une cause de préoccupation, car les testicules affectés s’installent souvent de façon permanente dans le scrotum à mesure qu’ils vieillissent. Ils doivent cependant être surveillés de près, car un traitement peut s’avérer nécessaire s’ils ne descendent pas naturellement.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.