Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Varicocèle : causes, signes, diagnostic, traitement

Varicocèle

La varicocèle est une dilatation anormale du plexus veineux drainant les testicules. Les vaisseaux sanguins testiculaires sont originaires de l'abdomen et courent le long du cordon spermatique. La circulation ascendante du sang dans les veines est assurée par de petites valves à sens unique qui empêchent le reflux de sang.

Un dysfonctionnement de ces soupapes, ou la compression de la veine par une structure voisine, peuvent provoquer une dilatation des veines situées près du testicule, conduisant à la formation d’une varicocèle, une des principales causes de stérilité masculine. La varicocèle peut être traitée par une intervention chirurgicale.

Causes

La varicocèle idiopathique se produit lorsque les valves des veines situées le long du cordon spermatique ne fonctionnent pas correctement. Cette situation se traduit par un reflux de sang dans le plexus veineux pampiniforme, qui conduit à l’augmentation en volume du diamètre de la veine en raison de la pression excessive. Une varicocèle secondaire est due à la compression du drainage veineux du testicule. Il est généralement causé par une tumeur maligne pelvienne ou abdominale chez les sujets âgés de plus de 40 ans. L’alimentation, les maladies intestinales, la température élevée des testicules, le tabagisme et l’alcoolisme peuvent favoriser l’apparition de varicocèles.

Signes et symptômes

La varicocèle ne produit généralement aucun signe ou symptôme. A de rares occasions, elle peut causer des douleurs d’intensité variable ; des efforts qui s’aggravent lorsque le sujet fait des efforts physiques ou lorsqu’il adopte la station débout. Ces douleurs s’apaisent généralement lorsque le sujet s’allonge sur le dos. Avec le temps, la varicocèle peut grossir et devenir plus visible. Chez les jeunes hommes, la présence d’un varicocèle altère généralement la production de sperme. Les varicocèles sont le plus souvent diagnostiquées chez des patients dont l’âge varie entre 13 et 30 ans. Ils touchent 15 à 20% de la population masculine. La majorité des varicocèles idiopathiques se produit sur le côté gauche. Les varicocèles isolées du testicule droit sont rares.

Diagnostic

À la palpation du scrotum, une masse torsadée et dure se fait sentir le long du cordon spermatique. La varicocèle peut être diagnostiquée de façon fiable avec des ultrasons. L’échographie Doppler, une technique consistant à mesurer la vitesse à laquelle le sang coule, peut valablement permettre de diagnostiquer une varicocèle.

Traitement

La chirurgie peut être utilisée avec succès pour améliorer la fertilité des personnes atteintes de varicocèles. L’opération chirurgicale est généralement effectuée en ambulatoire. Trois méthodes sont couramment employées, à savoir la voie inguinale, la voie rétro-péritonéale et la voie sub-inguinale. La région opérée doit généralement être refroidie par des sachets de glaçons afin de limiter son enfilement.

Une alternative à la chirurgie est l’embolisation, un traitement peu invasif qui est effectué par un radiologue interventionnel. Elle consiste à faire passer un petit tuyau à travers une veine périphérique jusque dans les veines abdominales qui drainent les testicules. Grâce à ce petit cathéter flexible, le médecin peut obstruer les veines en vue d’empêcher que les pressions élevées de l’abdomen ne soient plus transmises aux testicules. Cette technique assez efficace permet d’éviter que les testicules soient exposés à des rayonnements ionisants.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par NDESSABEKA GASTY

    Bonjour, j’ai 29 ans et deux mois.
    J’ai une varicocèle au niveau gauche et j’aimerai me faire traiter.
    Quelles sont les conditions ?
    Cordialement

    • , par Eymard

      Bonjour,

      Il vous faut consulter un médecin généraliste qui, au besoin, vous orientera vers le service approprié. Nous vous souhaitons un prompt rétablissement.

      Merci

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.