Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéDossiersAnatomo-pathologie des testiculesEctopie testiculaire

Ectopie testiculaire : causes, diagnostic, traitement

Ectopie testiculaire

L’ectopie testiculaire est une affection qui se caractérise par le positionnement anormal d’un ou des deux testicules en dehors du scrotum. C’est une forme de cryptorchidie (absence d’un ou des deux testicules dans la bourse). Cette affection difficile à repérer doit être traitée de façon précoce afin d’éviter de futurs problèmes d’infertilité.

Au cours de la grossesse, les testicules se forment au niveau de l’abdomen du fœtus, ensuite chacun d’eux descend par le biais du canal inguinal dans la bourse où la température est adaptée à leur développement. L’ectopie testiculaire est la conséquence d’un défaut de migration ou descente incomplète d’un testicule qui reste au niveau du canal inguinal ou dans l’abdomen (position intra-abdominale).

Il ne faut pas confondre cette affection avec un testicule oscillant. Cette anomalie se traduit par une remontée du testicule en position inguinale et elle survient à cause du froid ou des émotions. Ensuite, le testicule revient dans sa position d’origine de façon intermittente.

Causes et facteurs de risque

Cette affection est plus fréquente chez les prématurés. En effet, la descente des testicules au niveau des bourses n’est pas achevée. L’ectopie peut aussi apparaitre chez les garçons nés à terme. Les causes réelles de ce défaut de migration restent inconnues. Cependant, son apparition semble liée à un ensemble de facteurs comme une hernie ou une mauvaise irrigation artérielle.

Diagnostic et traitement

La palpation des bourses est le principal examen réalisé pour repérer une ectopie. Cet examen sera réalisé à plusieurs reprises de sorte à vérifier que l’un ou les testicules sont réellement absents ou qu’il ne s’agit pas de testicule ascenseur (testicule oscillant). Ensuite, on réalise une palpation de la zone inguinale.

À la suite de la palpation, des examens complémentaires peuvent être nécessaires seulement si les testicules ne sont pas palpables. Il peut s’agir de réaliser une IRM, une échographie ou un scanner. Ces examens permettront de localiser les testicules dans l’abdomen. On recherche également la présence de pathologies associées comme une hernie inguinale.

Dans certains cas, on administre des hormones gonadotrophines chorioniques. Cependant, ce traitement est très peu efficace. L’intervention chirurgicale est souvent la meilleure solution. Cette intervention doit être réalisée de préférence à un âge compris entre un et trois ans.

Lorsque le testicule est palpable dans la zone inguinale, l’intervention consiste à réaliser une incision au niveau de cette zone pour libérer le testicule et lui permettre de descendre dans la bourse. Ensuite, le testicule est fixé dans la bourse de telle sorte à ce qu’il ne remonte plus. Dans certains cas, le traitement d’une pathologie associé doit être aussi envisagé.

Dans le cas où le testicule n’est pas palpable, on le recherche au niveau de la cavité abdominale. Cette intervention est réalisée par cœlioscopie. Le taux de réussite est très élevé et elle provoque très peu de complications.

Évolution de la pathologie

En absence de traitement, le risque de dégénérescence cancéreuse est plus élevé. Malgré le traitement, les personnes ayant été atteintes d’ectopie testiculaire ont un risque plus élevé de survenue de cancer du testicule. Lorsque les deux testicules sont touchés, le risque de stérilité est important même après une intervention chirurgicale.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.