Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles gynécologiquesCervicite et homéopathie

Soigner la cervicite par homéopathie

Cervicite et homéopathie

La cervicite est l’inflammation du col de l’utérus, la partie basse et étroite de l’utérus. Ce col connecte le vagin à l’utérus, l’organe reproducteur de la femme. La cervicite est caractérisée par des écoulements vaginaux et d’autres symptômes tels que les saignements vaginaux anormaux. Des écoulements provenant de l’appareil génital féminin, caractérisés par une mauvaise odeur, peuvent être jaunâtres et abondants. Les irritations des organes génitaux externes, des sensations de lourdeur pelvienne et les démangeaisons peuvent être observées. La cervicite peut se manifester par des douleurs vaginales, des douleurs pendant les rapports sexuels et des sensations de brûlure lors de la miction. Des saignements peuvent également apparaître, avec l’apparition de petites gouttes de sang, pendant les rapports sexuels ou entre les périodes menstruelles. Avec un examen gynécologique, il est possible d’observer des rougeurs ou des ulcérations du col de l’utérus. Dans bien des cas, certaines femmes affectées par la cervicite, ne présentent aucun symptôme.

La cervicite peut être aigüe ou chronique. Elle peut être causée par une infection vaginale ou une infection sexuellement transmissible (la gonorrhée, la chlamydia, le papillome). Les virus de l’herpès vaginal, les streptocoques, les staphylocoques, les entérocoques, les colibacilles, sont des germes qui peuvent être à l’origine d’une cervicite d’origine infectieuse.

Il existe, également, des causes non-infectieuses. Parfois, une allergie à un spermicide contraceptif ou au latex de certains condoms, peut être un facteur déclencheur. Une cape cervicale, une prothèse visant à soutenir l’utérus, tout dispositif inséré dans la région pelvienne (appareil intra-utérin, diaphragme), peut être responsable d’une cervicite. Ces objets peuvent favoriser une irritation et rendre le col plus sensible aux infections. La cervicite peut être le résultat d’une sensibilité aux produits chimiques insérés dans les tampons hygiéniques.

Traitements homéopathiques de la cervicite

Il existe des médicaments homéopathiques qui ont effet bénéfique dans le cadre du traitement de la cervicite. Ainsi, lorsque la cervicite est caractérisée par des pertes vaginales de couleur jaunâtre ou verdâtre, parfois purulentes et abondantes, associées à des sensations douloureuses brûlantes,

Argentum nitricum s’avère particulièrement efficace. La patiente peut avoir recours à la dilution 4 CH, à raison de 3 granules toutes les heures, puis avec l’amélioration des symptômes, continuer avec 3 granules le matin et le soir pendant un long moment.

D’autres médicaments peuvent être administrés avec des dilutions et des dosages qui varient en fonction de la gravité de la pathologie. Ainsi, Sepia est également utile en présence d’une cervicite accompagnée d’une lourdeur abdominale.

Lorsqu’il s’agit d’une cervicite chronique associée à un écoulement vaginal caractérisé par une odeur forte et désagréable, Arsenicum album est bien indiqué.

Les écoulements vaginaux de couleur jaunâtre, parfois malodorants, associés à une infection aigüe et des périodes intermittentes, particulièrement, douloureuses, constituent des indications liées à la prescription de Pulsatilla.

Quand consulter un médecin ?

Si les symptômes persistent malgré le traitement, il convient de prendre un rendez-vous avec un médecin afin de bénéficier d’une consultation médicale, d’effectuer un examen médical et d’être réévalué immédiatement. Cependant, la patiente devra se rendre immédiatement dans un centre de santé, si possible aux urgences, si les pertes vaginales sont très importantes, avec des douleurs abdominales sévères, des frissons, des nausées, des vertiges, des vomissements.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.