Nous souhaitons un prompt rétablissement à toutes les personnes souffrant de COVID-19 ou d’autres maladies.

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin et suivre ses conseils en priorité.

Sainte SantéPsychologieGénérauxAnorgasmie

Anorgasmie, un trouble sexuel d’origine psychologique ?

Anorgasmie

L’anorgasmie est un terme médical qui désigne l’absence persistante ou répétée de l’orgasme, et ce, malgré une phase d’excitation sexuelle normale.

L’anorgasmie est un trouble qui touche principalement les femmes, avec une faible prévalence chez les hommes. Qu’elle soit féminine ou masculine, elle est provoquée essentiellement par des facteurs d’ordre psychologique, même s’il existe d’autres causes qui peuvent être liés à des médicaments. Le traitement dépend de la cause des symptômes et peut nécessiter la consultation d’un spécialiste, notamment un sexothérapeute, un gynécologue, un psychologue, un psychiatre, etc.

L’anorgasmie, qu’est-ce que c’est ?

Il y a une incapacité à atteindre l’orgasme ou des difficultés à y parvenir après une stimulation sexuelle suffisante. Il est alors difficile, voire impossible d’atteindre l’orgasme ou le point culminant du plaisir sexuel.

Ainsi, l’anorgasmie est un dysfonctionnement sexuel ou un trouble de l’orgasme qui est susceptible de contrarier la sexualité dans la mesure où le sujet éprouve du désir, et même, du plaisir, mais ne parvient pas à atteindre le sommet de la phase d’excitation sexuelle.

Symptômes de l’anorgasmie

L’anorgasmie est associée à une sensation de blocage qui empêche l’homme ou la femme d’atteindre le plaisir maximal, et ce, malgré le désir, le plaisir ressenti pendant le rapport sexuel. Le sujet est incapable d’atteindre l’orgasme ou il y a de longs retards dans l’atteinte de l’orgasme. Ce trouble sexuel peut se manifester de différentes manières à travers les différents types de d’anorgasmie :

  • anorgasmie primaire : il s’agit d’une absence totale d’orgasme depuis toujours. Le sujet n’a jamais connu d’orgasme.
  • Anorgasmie secondaire : ce trouble sexuel survient chez un sujet qui a déjà ressenti de la jouissance auparavant, au cours de sa sexualité, mais cesse d’en éprouver de façon systématique.
  • Anorgasmie situationnelle : la personne ne parvient à atteindre l’orgasme que dans certaines situations spécifiques, par exemple, avec un partenaire bien spécifique.

Quelles sont les causes de l’anorgasmie

Causes psychologiques

  • Une forte émotion (décès, déprime) ;
  • un traumatisme (abus sexuel, viol, expériences sexuelles traumatiques) ;
  • le stress, un trouble dépressif, un trouble anxieux, une anxiété de performance ;
  • les tabous familiaux autour de la sexualité, une éducation rigide ou les croyances culturelles et religieuses qui génèrent un malaise à l’égard de la sexualité.

Problèmes relationnels

  • Problème de couple ;
  • conflits, infidélité (adultère) ;
  • violence conjugale ;
  • la prévalence des doutes sur les sentiments à l’égard de son partenaire.

D’autres causes

  • Les médicaments (les hypotenseurs, les antidépresseurs, etc.) ;
  • le sexe douloureux ou des rapports sexuels inconfortables ou douloureux ;
  • l’abus de l’alcool, le tabagisme ;
  • le vieillissement avec la diminution des taux d’œstrogènes au moment de la ménopause ou au cours de la période qui précède la ménopause.

Traitement

La prise en charge de l’anorgasmie va dépendre de la cause qui empêche l’homme ou la femme d’atteindre l’orgasme. Lorsque des facteurs psychologiques (viol, abus sexuel) sont en cause, la consultation d’un spécialiste de la santé mentale est bien indiquée, en l’occurrence, un psychothérapeute. Par ailleurs, lorsque ce trouble constitue un symptôme de la ménopause ou est lié à un déséquilibre hormonal, l’hormonothérapie peut être proposée à la femme.

La sexothérapie peut être également utile pour permettre au couple d’optimiser le plaisir associé à l’acte sexuel. Dans bien des cas, lorsqu’un médicament est incriminé, il convient de réduire la dose ou de l’abandonner après une consultation médicale. Le gynécologue est sollicité lorsque des problèmes gynécologiques (chirurgies gynécologiques) sont liés à l’anorgasmie.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.