Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles gynécologiquesVaginite et homéopathie
Vaginite et homéopathie
Vendredi 24 novembre 2017

Soigner la vaginite par l’homéopathie

Source d’inconfort et de détresse, la vaginite qui se traduit par une inflammation du vagin, se présente sous plusieurs formes. Parmi elles, les vaginites infectieuses (vaginites infectieuses à trichomonas, vaginose bactérienne) sont les plus courantes. Les vaginites non-infectieuses comprennent la vaginite d’irritation et la vaginite atrophique.

Symptômes

Les symptômes les plus courants de la vaginite sont les irritations et les démangeaisons vaginales. Des douleurs peuvent être, également ressenties au niveau du vagin. Des changements notables sont perceptibles en ce qui concerne la couleur, l’odeur et l’abondance des pertes vaginales lorsqu’il s’agit d’une vaginite infectieuse. Ces pertes sont importantes et associées à une odeur désagréable. Elles sont souvent jaunâtres et malodorantes lorsqu’il s’agit d’une vaginose bactérienne.

Au cours des rapports sexuels et lors de la miction, des sensations de brûlure ou d’irritation peuvent être ressenties par la patiente. Les autres symptômes sont marqués par une enflure et une rougeur des organes génitales externes. Rarement, la femme peut être affectée par un léger saignement vaginal. Dans bien des cas, la vaginite peut être asymptomatique.

Causes

Vaginite infectieuse

Ce sont les micro-organismes comme les bactéries, les virus et les parasites qui sont à l’origine d’une vaginite infectieuse. La vaginose bactérienne résulte d’une prolifération, au niveau du vagin, des bactéries dénommées ‘’Gardnerella vaginalis. C’est un parasite dénommé Trichomonas qui provoque la vaginite infectieuse à trichomonas qui est, généralement, transmise lors des rapports sexuels.

Vaginite non-infectieuse

La vaginite non-infectieuse survient à la suite d’une exposition à un irritant chimique ou allergique. La vaginite d’irritation peut être causée par une allergie aux produits chimiques ou aux spermicides, aux détergents, aux savons parfumés. Ainsi, elle peut être une réaction d’intolérance aux gels lubrifiants, aux condoms en latex.

La présence de corps étranger dans le vagin, avec notamment, l’oubli de tampon périodique, peut également provoquer une vaginite d’irritation. Aussi, la vaginite atrophique peut être liée à une diminution du taux d’œstrogène après la ménopause ou l’ablation chirurgicale des ovaires.

Traitements homéopathiques de la vaginite

Les remèdes homéopathiques sont utilisés dans le but de renforcer le système immunitaire et de traiter la vaginite. Borax est un remède homéopathique bien utile en présence d’une vaginite bactérienne, dominée par des pertes vaginales de couleur blanchâtre, semblable au blanc de l’œuf et qui surviennent au milieu du cycle menstruel. Ce médicament, notamment la dilution 30 CH, doit être absorbé, à raison de 3 granules toutes les heures, puis avec l’amélioration des symptômes, il convient d’en prendre toutes les quatre heures.

Sepia 4 CH est recommandé lorsque les pertes vaginales, de couleur laiteuse, jaunâtre ou verdâtre, sont abondantes au cours de la matinée et brulante lors de la marche. Ces symptômes sont associés à des démangeaisons intenses. Dans ce cas, le dosage consiste à prendre 3 granules, six fois par jour au cours d’une période de 5 jours, puis à cesser le traitement avec l’amélioration des symptômes.

Arsenicum albicum 30 CH est préconisé quand les sensations de brûlure, sont associées à des pertes vaginales de couleur jaunâtre. La posologie consiste à prendre 2 granules toutes les heures, puis avec l’amélioration des symptômes, la patiente peut avoir recours à 2 granules, 4 fois par jour au cours d’un traitement de 5 jours.

Calcera carbonica 4 CH peut être administré lorsque les pertes vaginales, abondantes et persistantes, sont associées une sensation de brûlure. Ces pertes, de couleur jaune ou laiteuse, provoquent une démangeaison intense, chez une femme obèse qui peut également ressentir des maux de tête et des crampes spasmodiques. La posologie est de 3 granules, 6 fois par jour pendant 5 jours.

Quand consulter un médecin ?

Il est indispensable de solliciter un avis médical après l’échec d’un premier traitement contre la vaginite, dans le but d’éviter des rechutes ou d’éventuelles complications. Ainsi, face à la persistance de certains symptômes, entre autres les pertes vaginales associées à des douleurs abdominales ou des douleurs pelviennes accompagnées d’une fièvre, il est nécessaire de consulter un médecin. Cette consultation médicale s’avère également indispensable chez les femmes enceintes ou qui allaitent un bébé, affectées par le VIH ou le diabète. Il faut consulter en urgence si les douleurs sont intenses et associées à un état fiévreux.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.