Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPsychologieAdultesCrise de la quarantaine
Crise de la quarantaine
Jeudi 13 août 2015, par Olivier Bony

Hommes et femmes face à crise de la quarantaine

Bien que nécessaire pour la maturation, la crise de la quarantaine est une phase critique dans le développement de l'être humain, Caractérisée par une forme de transition émotionnelle ou un léger passage à vide, elle est marquée par une série de questionnements et décisions portant sur la vie personnelle, professionnelle, amicale, familiale et affective.

La crise de la quarantaine, également appelée démon de midi, peut affecter les hommes et les femmes différemment..Elle peut survenir entre 40 et 50 ans avec des questions existentielles qui poussent le sujet à tout remettre en cause, notamment les choix effectués jusqu’à présent.

Manifestations

La crise de la quarantaine est une crise d’identité marquée par une remise en question et un désir radical de renouveau. C’est la période au cours de laquelle le sujet effectue un premier bilan de sa vie, une remise en question relative au sens de la vie. Ces questionnements aboutissent à des moments de prises de conscience avec le souhait d’une nouvelle vie.

Le sujet désire entamer une nouvelle relation intime avec un partenaire plus jeune ainsi que des changements radicaux dans la vie matrimoniale, professionnelle. C’est la période des chambardements majeurs marqués par des séparations brutales avec le conjoint, des divorces. Le sujet souhaite faire des choses pour se sentir plus jeune, pour remodeler l’image du corps ou pour vivre intensément chaque instant de sa vie.

Symptômes spécifiques

La crise du milieu de vi est ressentie différemment chez l’homme et chez la femme. La gent masculine en est si affecté qu’on oublie que les femmes passent aussi par là

Chez l’homme

Avec une durée de 3 à 10 ans, cette crise est marquée chez l’homme par le désir de changer d’apparence avec un goût accentué pour les produits cosmétiques et une préoccupation pour la couleur des cheveux et la coiffure. Il adopte le comportement des jeunes avec une frénésie pour les voitures de sport, une passion pour les tendances et la musique prisées par les jeunes avec le désir de vivre une jeunesse perdue.

Chez la femme

La crise de la quarantaine au féminin dure entre 2 et 5 ans. Elle est caractérisée par l’apparition soudaine de colères. Une jalousie à l’égard des autres femmes plus jeunes, assaille la femme affectée par la crise du milieu de vie. Elle est également envahie par l’irritabilité, la déprime et l’ennui. Le désir d’afficher un look nouveau s’affine avec l’envie de changer de coiffure et le recours à la chirurgie esthétique pour faire disparaitre certaines imperfections physiques.

Fuguer peut se faire sur un coup de tête ou émanant d’un malaise profond. Comprendre les raisons qui motive un adolescent qui quitte subitement la maison permet de mieux gérer la situation.

Les raisons

Les facteurs déclencheurs d’une fugue sont en relation directe avec la famille, en l’occurrence un contexte familial difficile ou des conflits familiaux. La fugue peut surgir dans une période de conflit avec les parents. L’adolescent qui ne se sent pas entendu, ni respecté, peut passer à l’acte pour protester contre une situation familiale ou pour exprimer un sentiment de mal-être. Il est affecté par un manque d’écoute, de communication ou de compréhension dans le cercle familial.

La fugue qui cache un profond malaise, apparaît comme un moyen pour fuir une réalité jugée insupportable. Cette fuite intervient lorsque l’adolescent ne parvient pas à dépasser ou à exprimer à travers des mots, ce mal-être. Il fugue en réaction à cette carence relationnelle dans le but d’attirer l’attention des parents.

Aussi, l’adolescent fugue pour fuir un noyau familial empreint d’abus, de violence, de négligence ou qui ne privilégie pas l’expression de ses besoins. Le jeune choisit la fugue comme moyen pour revendiquer un besoin de liberté et d’autonomie.

La gestion du retour de fugue

Une meilleure gestion du retour de fugue permet d’éviter les cas de récidive. Pour ce faire, les parents doivent garder leur calme et accueillir gentiment l’adolescent tout lui exprimant leur amour et en lui faisant savoir qu’il est important pour eux.

L’instauration d’un dialogue constructif avec l’adolescent est nécessaire. Il convient d’éviter toute attitude qui consiste à le blâmer ou à le culpabiliser. L’adolescent doit pourvoir bénéficier d’une excellente qualité d’écoute qui lui permet d’exprimer aisément ses sentiments et de parler de sa fugue.

Par ailleurs, les parents doivent également exprimer ce qu’ils ressentent (souci, angoisse) dans le but de faire comprendre à l’adolescent qu’ils sont également affectés par ce passage à l’acte.

En cas de fugue à répétition, la consultation d’un spécialiste de la santé mentale, notamment un psychologue ou un psychiatre, est nécessaire en vue de fournir une aide appropriée à l’adolescent.

Auteur: Olivier Bony

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.