Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Traiter l’anémie par homéopathie

Anémie et homéopathie

L’anémie est un trouble sanguin caractérisé par une baisse anormale du taux d’hémoglobine ou une diminution anormale du taux de globules rouges. En d’autres termes, il y a une anémie lorsqu’il n’y a pas assez de globules rouges ou d’hémoglobine dans le sang. L’hémoglobine est un composant protéique qui permet de transporter l’oxygène dans le sang. La baisse de cette protéine contenue dans les globules rouges, perturbe le transport de l’oxygène ou réduit l’apport d’oxygène.

Les symptômes de l’anémie sont plus ou moins intenses en fonction de la gravité de l’anémie. Globalement, les symptômes se manifestent par la fatigue, une perte d’énergie, un essoufflement au repos et à l’effort avec une accélération du rythme cardiaque. Une pâleur de la peau et des muqueuses, des palpitations et des maux de tête, peuvent également apparaitre lorsque l’anémie est sévère. A un stade avancé, il est, également, possible de constater des douleurs thoraciques, abdominales, des troubles digestifs et une plus grande sensibilité aux infections
On distingue plusieurs formes d’anémies regroupées en deux types : les anémies centrales et les anémies périphériques.

Les anémies centrales sont provoquées par une production insuffisante de globules rouges et d’hémoglobine résultant d’une carence en fer, en vitamine B 9 ou B 12, d’une maladie inflammatoire ou d’un mauvais fonctionnement de la moelle épinière. La perte importante de globules rouges par hémorragie interne ou externe (blessures, règles abondantes et prolongées, saignements gastro-intestinaux minimes et répétés) et une destruction anormale des globules sont les principales causes des anémies périphériques. Les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 65 ans, les sujets ayant des antécédents familiaux ou un régime alimentaire pauvre en fer, courent un risque accru d’anémie.

Traitements homéopathiques de l’anémie

Les symptômes associés à l’anémie peuvent être atténués avec l’administration des médicaments homéopathiques bien spécifiques. Ferrum metallicum est bien indiqué en présence d’une pâleur du visage chez un patient qui est facilement épuisé et qui éprouve des vertiges en s’asseyant ou en se levant. La posologie est de 3 granules issus de la dilution 4 CH, 3 fois par jour.

Le recours à China officinalis 5 CH est préconisé lorsque l’anémie provoquée par des saignements importants, est associée à une fatigue ou à une grande faiblesse. Il convient de prendre 3 granules, trois fois par jour.

Natrum muriaticum est bien indiqué lorsque l’anémie survient à la suite d’une perte sanguine ou hydrique chez un sujet marqué par un amaigrissement inexpliqué et un teint pâle. Le dosage conseillé avec la dilution 9 CH, est de 3 granules, trois fois par jour.

Aceticum acidum 9 CH peut être, également, prescrit dans le cadre du traitement de l’anémie, à raison de 3 granules, trois fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Lorsque le déficit en fer est la cause de l’anémie et que l’alimentation ne parvient pas à combler cette carence, il est important d’entrevoir d’autres solutions avec un professionnel de la santé. Les femmes et les adolescentes anémiées ayant des règles abondantes, doivent envisager une consultation médicale. Certains signes liés à l’anémie sont des motifs d’urgence médicale, il s’agit notamment de l’apparition d’un syncope, des vertiges importants, d’une sudation excessive, d’une dyspnée, d’un pouls faible et rapide. En tout état de cause, une visite médicale est nécessaire en vue de déceler la cause de l’anémie.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.