Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles cardio-vasculairesHématurie et homéopathie
Hématurie et homéopathie
Dimanche 5 juin 2016

Soigner l’hématurie par l’homéopathie

L’hématurie est la présence du sang, en quantité anormale, dans les urines. Elle peut être macroscopique et visible à l’œil nu, lors de la miction. L’hématurie est dite microscopique lorsque le sang dans les urines, n’est visible qu’au microscope ou détectable que par le biais d’une bandelette urinaire ou d’autres analyses d’urines. L’hématurie peut être le signe d’une pathologie bénigne ou d’une maladie sous-jacente, plus ou moins grave.

Le symptôme visible de l’hématurie est la coloration franchement rouge, rouge clair ou légèrement rosée, à cause de la présence des globules rouges. Les sujets victimes d’une hématurie microscopique ne présentent pas ce symptôme visible à l’œil nu. Parfois, les patients affectés par une hématurie marquée par des caillots de sang dans l’urine, peuvent ressentir des sensations douloureuses.

Les causes d’une hématurie sont diverses. Une infection des voies urinaires, est souvent un facteur déclenchant. Une tumeur des voies urinaires, le cancer du rein ou de la vessie et l’inflammation du rein, de la vessie, de l’urètre ou de la prostate, peuvent induire une hématurie. Les troubles de la coagulation, les polypes de la vessie, une lésion de l’appareil urinaire et la bilharziose urinaire, peuvent être en cause. L’hématurie peut, également, survenir à la suite d’un traumatisme rénal, pelvien ou du bassin.

Des antécédents familiaux liés à des pathologies rénales, une hypertrophie de la prostate et une infection bactérienne ou virale récente, constituent des facteurs de risque.

Traitements homéopathiques de l’hématurie

Avec la présence de sang dans les urines à la suite d’une infection urinaire au niveau de la vessie (cystite), associée à des douleurs brûlantes, Terebinthina 3- 5 CH, est particulièrement agissant. La posologie consiste à prendre 5 granules à chaque saignement.

Erigeron canadensis 4 ou 5 CH peut être, également, utilisé avec notamment 3 à 4 prises au cours de la journée. Lorsqu’il s’agit d’une hématurie associée à une cystite aigüe très douloureuse et avec des brûlures au niveau de l’urètre, le remède préconisé est Mercurius corrosivus.

Pour les personnes dialysées affectées par une hématurie, Chininum arsenicosum 15 CH est recommandé, à raison d’une dose par semaine.
En présence d’une hématurie résultant d’une fragilité vasculaire, Phosphorus 9 CH déploie des effets grandement bénéfiques. Il convient de prendre 5 granules toutes les heures.

Dans le cadre du traitement d’une hématurie associée à une inflammation rénale (néphrite), la prise d’Arnica 15–30 CH est recommandée. Le dosage consiste à prendre 5 granules, 2 fois par jour. Ce remède permet également de juguler l’hématurie d’effort.

Quand consulter un médecin ?

Devant la persistance d’une hématurie qui entraîne une perte importante des globules rouge, il est nécessaire de consulter un médecin afin de déterminer la cause sous-jacente et de la traiter. Avec la présence de sang dans les urines, il est important de prendre rendez-vous avec un médecin, notamment, les personnes âgées de plus de 50 ans et les fumeurs en vue de vérifier la source de l’hématurie et de ne pas négliger l’évolution sournoise d’un cancer de la vessie. Une hématurie à la suite d’un traumatisme au niveau des reins peut faire craindre une rupture de l’artère rénale, est une urgence médicale.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.