Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

L’antipsychotique normothymique Risperdal Consta

Risperdal Consta

Disponible sous forme de poudre et de solvant pour suspension injectable, Risperdal Consta est un médicament appartenant à la classe thérapeutique des antipsychotiques atypiques. Avec le rispéridone pour ingrédient médicinal, ce remède est injecté dans le muscle fessier pour traiter diverses pathologies dont la schizophrénie et les troubles de l’humeur. L’administration de Risperdal Consta peut engendrer des effets indésirables gênants.

Risperdal Consta est efficace contre les troubles psychotiques de type schizophrénique. Il est indiqué dans le cadre d’un traitement d’entretien chez les schizophrènes stabilisés par les antipsychotiques administrés par voie orale. Ce médicament injectable est également administré en vue de traiter les manifestations de la schizophrénie et de soulager les symptômes de ce trouble psychotique, à savoir les hallucinations, les idées délirantes, les troubles du raisonnement et de la pensée.

L’efficacité de Risperdal Consta est également prouvée en présence du trouble bipolaire qui est un trouble psychique caractérisé par une alternance d’épisodes maniaques et dépressifs. Cette spécialité pharmaceutique est préconisée dans le cadre du traitement d’entretien du trouble bipolaire. Elle permet de retarder la survenue des épisodes maniaques et de façon significative, le délai de rechute.

Contre-indications

Risperdal Consta est contre-indiqué aux patients hypersensibles à la rispéridone ou à l’un des excipients intégrant la formulation de ce médicament. L’administration de Risperdal Consta n’est pas recommandée au sein de la population pédiatrique, notamment, chez les enfants âgés de moins de 18 ans. En raison du passage du principe actif dans le lait maternel, l’allaitement est également contre-indiqué aux femmes traitées avec Risperdal Consta. Après la dernière injection, elles doivent attendre au moins 12 semaines avant d’allaiter leur bébé.

Précautions d’emploi

En dehors des cas de nécessité absolue, Risperdal Consta ne doit pas être administré au cours de la grossesse.

Ce médicament doit être utilisé avec beaucoup de prudence au sein de la population gériatrique, chez les patients âgés de plus de 65 ans, avec notamment des doses moins élevées et des ajustements posologiques. Cette prudence est aussi de mise chez les patients affectés par une insuffisance rénale ou hépatique, un trouble épileptique ou ayant des antécédents de crises épileptiques.

Une surveillance médicale régulière est nécessaire, chez les patients diabétiques afin de détecter rapidement les symptômes d’hyperglycémie ou une aggravation de la glycémie.

Le patient doit éviter la consommation des boissons alcoolisées et des médicaments contenant de l’alcool, au cours du traitement. Il devrait éviter la conduite d’un véhicule ou la manipulation des machines dangereuses jusqu’à ce qu’il sache comment ce médicament l’affecte.

Risperdal Consta doit être administré par le biais d’une injection au niveau du muscle fessier ou du muscle deltoïde. Ce médicament ne doit pas être injecté dans un vaisseau sanguin

Effets secondaires

Les effets indésirables associés à l’administration thérapeutique de Risperdal Consta sont : la prise ou la perte de poids, les troubles de sommeil, l’augmentation ou la baisse de l’appétit, les maux de tête, la somnolence, le flou visuel, l’hypotension, l’hypertension, la fatigue, des sensations vertigineuses.
Les patients peuvent être confrontés à des douleurs au niveau du site d’injection à :

  • une incontinence urinaire,
  • des crampes musculaires,
  • des douleurs dorsales,
  • des éruptions cutanées,
  • des vomissements,
  • des nausées,
  • une sécheresse buccale,
  • une constipation,
  • une diarrhée.
Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par rawdha

    Bonsoir maman âgé de 90 ans elle soufre depuis 2 mois d une confusion mentale elle pris du largactil et haldol pour hallucinations mais ça rebelle maintenant elle délire elle a une insomnie des pleurs avec agitation inexpliquée est ce que risperdal ça donne de resultat pour améliorer son état merci

  • , par Eymard

    Bonjour,
    Il faut consulter le médecin psychiatre. le plus proche de chez vous. C’est lui qui délivrera une ordonnance appropriée à maman après la consultation. Il ne faut surtout pas prendre Risperdal Consta en automédication.
    Merci

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.