Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Arthrose de la cheville
Vendredi 9 septembre 2016

Arthrose de la cheville : causes, symptômes, traitement

Pathologie touchant principalement les personnes du troisième âge, l’arthrose de la cheville est une affection, qui se caractérise par l’usure du cartilage articulaire. Grâce à sa surface glissante, ce revêtement facilite le glissement des os les uns sur les autres. Son usure est un frein à cette mobilité osseuse.

La détérioration du cartilage articulaire provoque des symptômes comme les douleurs, l’inflammation et la raideur de l’articulation. En dehors de l’âge, l’arthrose peut être la résultante de maladies inflammatoires ou de traumatismes. Plusieurs traitements existent pour le remédier à l’arthrose de la cheville. A leur nombre, on compte les antidouleurs, l’exercice physique et la chirurgie.

Causes

On estime que 80% des cas d’arthrose de la cheville touchent des personnes ayant souffert de traumatismes à la cheville (fractures, entorse…). L’arthrose peut se développer même si le traumatisme a été correctement traité. Dans certains cas, les signes annonciateurs de l’arthrose peuvent se manifester deux ans après le traumatisme.

Environ 12% des cas d’arthrose sont dus à des pathologies sous-jacentes. Au nombre des pathologies les plus à craindre on compte l’arthrite rhumatoïde, l’hémophilie, les pieds bots et certains troubles circulatoires. L’âge est un autre facteur d’importance, car le risque de développer la maladie s’accroît avec l’âge. A cela, il faut ajouter le surpoids et l’obésité. La cheville est, en effet, une articulation critique sur laquelle repose tout le poids du corps. Un accroissement du poids va de paire avec un accroissement du risque d’arthrose de la cheville.

Symptômes

Le patient atteint d’arthrose de la cheville souffre de douleurs à l’extrémité proximale du tibia, au dos du pied et au centre du pied. La douleur peut être sourde, aigüe ou intense. La douleur peut apparaître, puis disparaître. Elle peut être intermittente ou cyclique.

Dans les débuts, la douleur ne se manifeste qu’après des activités, qui sollicitent fortement la cheville. Les douleurs s’intensifient après une période d’inactivité prolongée. La mobilité de la cheville se réduit peu à peu et les mouvements peuvent devenir très douloureux. Dans la plupart des cas, on assiste à un gonflement de l’articulation et celle-ci fait également du bruit lorsqu’elle bouge.

Traitement

Le traitement symptomatique de l’arthrose de la cheville comprend la prise d’analgésiques oraux comme l’acétaminophène, ainsi que d’anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’aspirine, l’ibuprofène et le naproxène. Il existe également des produits topiques. Ces produits existent également sous la forme de gels, de crèmes, de sprays et de patches destinés à être appliqués directement sur la peau.

Au nombre des molécules utilisées, on retrouve l’eucalyptol, le diclofénac de sodium et la lidocaïne. Le patient peut être amené à porter des orthèses qui soulagent la cheville du poids du corps. Des talonnettes peuvent être également prescrites. Une thérapie physique peut aider à réduire la raideur articulaire et la douleur associée à l’arthrose de la cheville. Pour ce faire, le kinésithérapeute prescrira au patient une série d’exercices, que celui-ci aura à réaliser quotidiennement.

Certains produits peuvent être injectés à l’intérieur de la cheville au cours du traitement. Au nombre de ces médicaments, on compte les injections de corticostéroïdes destinés à réduire l’enflure et la douleur. Les injections d’acide hyaluronique visent à lubrifier l’articulation. Enfin la chirurgie constitue l’ultime recours.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.