Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Tendinopathie des fibulaires : symptômes, causes, diagnostic, traitement

Tendinopathie des fibulaires

La tendinopathie des fibulaires est une inflammation des tendons péroniers, une catégorie de tendons qui relient les muscles péroniers à l’armature osseuse externe de la cheville. Dans l’anatomie de la cheville, les tendons fibulaires, également appelés tendons péroniers se situent sur la face externe de la cheville. On distingue en réalité deux tendons fibulaires, à savoir le fibulaire court et le fibulaire long. Le premier est fixé sur le 5ème métatarse, tandis que le second est inséré au niveau du premier métatarse. L’inflammation de ces deux puissants stabilisateurs du pied cause une douleur très lancinante à chaque mouvement du pied.

Les symptômes des fibulaires se traduisent essentiellement par des douleurs dues à l’activité. C’est pourquoi, le repos est préconisé pour remédier au mal.

Symptômes

Les patients atteints de tendinopathie des fibulaires ressentent des douleurs au niveau de la cheville, du pied ou de la partie basse de la jambe durant des activités qui sollicitent fortement les tendons fibulaires. La douleur peut également intervenir au repos, notamment au réveil le matin. Au nombre de ces activités, on compte la marche et la course intensives, de même que les activités sportives qui requièrent des changements fréquents de direction ou des sauts. La douleur associée à cette maladie est graduelle et tend à s’aggraver avec le temps. Les patients souffrant de cette pathologie peuvent également ressentir de la douleur en appuyant sur la zone où sont localisés les tendons péroniers.

Causes

La marche excessive et la course excessive font partie des causes principales de la tendinopathie des fibulaires. Cela est notamment vrai lorsque ces activités ont lieu sur des terrains irréguliers ou des pentes. Les sports requérant des changements fréquents de direction et des sauts, à l’instar de la danse, du basketball, du football et du volleyball font aussi partie des activités qui peuvent occasionner cette maladie.

Diagnostic

Un examen clinique chez un physiothérapeute est généralement suffisant pour diagnostiquer une tendinopathie des fibulaires. Des examens plus poussés comme l’échographie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent être par la suite utilisés pour confirmer ce diagnostic et évaluer la sévérité de la pathologie.

Traitement

Dans la grande majorité des cas, aucune intervention chirurgicale n’est nécessaire pour traiter la tendinopathie des fibulaires. Comme la pathologie est causée par une trop grande sollicitation de ces tendons, le repos suffit largement pour la traiter. Dans certains cas, le patient devra porter des prothèses ou des chaussures orthopédiques adaptées. Durant la période de repos, les déplacements devront être limités au strict minimum. L’utilisation d’un fauteuil roulant sera recommandée dans certains cas. La reprise de l’entrainement du sportif malade devra être progressive. La chirurgie n’est requise que lorsque la douleur ne se calme pas avec la mise au repos. Elle intervient lorsque l’ampleur des lésions est grande ou lorsque les tendons sont déchirés.

Complications

Une mauvaise prise en charge ou une prise en charge tardive peut conduire à la rupture des tendons. En outre, l’affaiblissement des tendons peut conduire à une entorse de la cheville. Dans le cas d’une intervention chirurgicale, une infection peut se développer. Des lésions nerveuses peuvent se produire si le nerf saphène qui longe le pied est coupé ou étiré. L’instabilité elle-même peut conduire à de nombreuses entorses qui peuvent endommager le cartilage intérieur de la cheville.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par BOBBIA

    suite à une radio + echo on m’a diagnostiqué une TENDONOPPATHIE FIBULAIRE DE LA CHEVILLE GAUCHE avec un ASPECT DISCRETEMENT EPAISSI AVEC EPANCHEMENT LIQUIDIEN DANS LEUR GAINE.
    c’est le commentaire du radiologue !!!! je souffre depuis un mois et demi sans trop de repit !!!!
    il est vrai qu’il y à EU il y a à peu près deux mois une chute conséquente mais sans rien de cassé ni d’entorse si ce n’est qu’un genou couronné !!! ARNICA en dose pris et tout était reparti( marche tous les jours 1/2h à 3/4 Heures, déplacement le pklus possible à pied pour courses à effectuer, entretien de mon intérieur, etc...)
    j’ai aussi beaucoup d’ARTHROSE.du diabete et de l’hypertension
    est ce que tous ces éléments jouent un rôle ????
    A SAVOIR QUE j’ai été opérée il y a 3 ans de la HANCHE DROITE (coxarthrose des 18 ans ! j’en ai 70 !!) + épine calcanéenne du pied droit ily a 5 ans !!!!

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.