Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticDispositifOxymètre de pouls ou saturomètre
Oxymètre de pouls ou saturomètre
Samedi 2 mai 2015

L’oxymètre de pouls ou saturomètre : principe et usage

L’oxymètre de pouls ou le saturomètre est un dispositif médical destiné à la mesure de deux paramètres biochimiques, à savoir la saturation fonctionnelle en oxygène de l’hémoglobine artérielle et la fréquence cardiaque. Cet appareil fixé à un doigt ou une oreille, permet de mesurer, de façon non invasive, le taux d’oxygène dans le sang artériel (ou SaO2) en déterminant le niveau de saturation en oxygène de l’hémoglobine (SpO2).

Le saturomètre ou oxymètre de pouls offre une précision éprouvée pour l’évaluation clinique des patients affectés par des pathologies respiratoires (la détresse respiratoire, la pneumonie) et pour la détection précoce des complications liées à l’hypoxie (diminution de la quantité d’oxygène distribué par le sang aux tissus) ou de l’hyperoxie (augmentation anormale de la concentration d’oxygène dans l’organisme). Généralement constitué d’un boîtier et d’un moniteur, il présente divers intérêts cliniques et peut être utilisé dans une grande variété de cadres cliniques.

Le principe de fonctionnement

Le principe de fonctionnement de l’oxymètre de pouls est basé sur les caractéristiques d’absorption de la lumière par l’hémoglobine et de la nature pulsatile de la circulation du sang au niveau des artères dans le but de déterminer l’état de l’oxygénation dans l’organisme. Cet appareil est ainsi caractérisé par l’émission de deux lumières (rouge et infrarouge) et par la mesure de leur absorption par le flux pulsatile du sang.

En effet, l’hémoglobine oxygénée ou riche en oxygène, absorbe plus de lumière infrarouge tout en laissant passer plus de lumière rouge. Tandis que l’hémoglobine désoxygénée (ou faible en oxygène) absorbe une quantité plus grande de lumière rouge et tout en laissant passer plus de lumière infrarouge. En calculant la différence d’absorption de ces deux lumières, l’oxymètre de pouls peut, ainsi, mesurer le niveau d’oxygénation.

Pour ce faire, le capteur de l’oxymètre est accroché à un endroit du corps caractérisé par une bonne circulation sanguine, généralement le doigt, le lobe de l’oreille ou le gros orteil. Doté d’une source émettrice d’ondes lumineuses (rouge et infrarouge), ce capteur se présente sous la forme d’une pince. Ces ondes lumineuses sont transmises à travers un site caractérisé par un flux sanguin important.

Cet appareil optique est également équipé d’un photo-détecteur qui reçoit la lumière passant à travers le site de mesure et le restitue au moniteur qui l’analyse et calcule le rapport lumière rouge / lumière infrarouge avant de mettre en évidence la valeur de la saturation artérielle en oxygène (SpO2).

Les différentes utilisations de l’oxymètre de pouls

L’oxymètre de pouls, caractérisé par diverses applications cliniques, est utilisé pour des vérifications ponctuelles ou la surveillance continue du niveau de saturation du sang en oxygène. Il est bien indiqué dans le cadre de la surveillance de la fonction respiratoire et pour les patients affectés par une insuffisance cardiaque, un asthme bronchique, une apnée du sommeil, une broncho-pneumopathie chronique obstructive.

L’évaluation de la sévérité d’une infection respiratoire aigüe constitue, également, une application de l’oxymètre de pouls. Les cas d’hypoxémie peuvent être, précocement, dépistés avant l’apparition des signes cliniques.

Aussi, l’oxymètre de pouls permet de détecter précocement les fluctuations de saturation en oxygène qui peuvent être le signe d’une hypoxémie dangereuse (diminution de la quantité d’oxygène transportée par le sang). L’usage de l’oxymètre de pouls, peut être proposé dans le cadre de l’évaluation de l’efficacité des médicaments destinés au traitement des pathologies respiratoires.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.