Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles oculairesChemosis et homéopathie

Soigner le chemosis par homéopathie

Chemosis et homéopathie

D’origine inflammatoire ou infectieuse, le chemosis est un gonflement de la membrane qui tapisse la face antérieur de l’œil et l’intérieur des paupières. En d’autres termes, il s’agit d’un œdème de la conjonctive de l’œil. Cet œdème conjonctival intense se présente sous la forme d’un renflement allongé et infiltré de liquide qui déborde autour de la cornée. Avec cette infiltration œdémateuse de la conjonctive, la surface externe de l’œil peut être similaire à une grosse cloque contenant un fluide à l’intérieur. La conjonctive est alors bombée. Lorsque le chemosis est sévère, la conjonctive se gonfle considérablement et le patient ne parvient pas à fermer partiellement ou complètement les yeux. Le chemosis peut être associé à des secrétions ou à une augmentation du volume des paupières, qui varie d’un patient à un autre.

Le chemosis est causé par des allergies (poils d’animaux, aliments, pollens) ou des infections virales. Cette pathologie, est, parfois, la conséquence des démangeaisons ou des frottements excessifs des yeux. Elle peut être associée à une conjonctive aigüe, des maux de tête récurrents, une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil (glaucome aigu), un œdème de Quincke. La chemosis peut être le résultat d’une obstruction de la veine supérieure ou d’un trouble dermatologique (urticaire). Le chemosis peut également surgir après une opération au niveau des yeux ou lorsque le venin du cobra entre en contact avec l’œil. Aussi, une hémorragie sous conjonctivale ou une brûlure de la conjonctive peut provoquer cet œdème conjonctival.

Traitements homéopathiques du chemosis

Il existe un éventail de médicaments homéopathique adaptés au traitement du chemosis. Les propriétés thérapeutiques d’Apis Mellifica, peuvent procurer un soulagement aux patients confrontés à un œdème conjonctival. Ce remède élaboré à partir de l’abeille avec son dard et sa poche à venin, est bien indiqué lorsque le chemosis est associé à des sensations de brûlures ou de picotements, améliorées par le froid ou les applications froides. Dans ce cas, la dilution 15 CH, est recommandée, à raison de 5 granules toutes les heures.

La prescription de Kalium iodatum est, également, préconisée dans le cadre du traitement du chemosis. Ce remède est particulièrement actif lorsque l’œdème conjonctival est associé à des douleurs vives qui génèrent des sécrétions purulentes et des larmoiements intenses. Le recours à la dilution 9 CH, à raison de 5 granules 2 à 3 fois par jour, est grandement bénéfique en vue de soulager le patient.

Aconitum nappellus est également efficace pour traiter un chemosis associé à une inflammation sévère de la conjonctive, des douleurs très intenses, un écoulement purulent, un gonflement et une rougeur des paupières.

L’infiltration œdémateuse de la conjonctive est également soulagée avec la prescription d’Euphrasia. Ce remède est bien indiqué en présence des larmoiements excessifs associés à une rougeur. La posologie consiste à prendre 1 granule de la dilution 5 CH, six fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Lorsque les symptômes ne disparaissent pas, malgré les traitements et que d’autres symptômes, notamment des douleurs oculaires, des difficultés respiratoires, des troubles de la vision apparaissent, il est important de consulter un médecin. Aussi, des vomissements, une baisse brutale de l’acuité visuelle et des nausées associées à un chemosis, exigent une consultation médicale.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.