Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéNutritionCompléments alimentairesCompléments alimentaires et santé urinaire

Compléments alimentaires et santé du système urinaire

Compléments alimentaires et santé urinaire

Divers agents actifs des compléments alimentaires aident à renforcer et à assainir les organes du système urinaire. Ils ont une action positive sur la vessie ainsi que les différents conduits urinaires. Ces compléments alimentaires aident à prévenir l’apparition de certaines affections dues à un système urinaire en mauvais état.

Les compléments alimentaires dédiés à l’entretien du système urinaire permettent de le protéger contre d’éventuelles infections en évitant le développement de certaines bactéries nocives. Ce type de compléments alimentaires est vendu sous forme d’ampoules ou de gélules.

L’importance du système urinaire

Le système urinaire joue un rôle essentiel dans l’élimination des déchets et des toxines du corps. Par l’évacuation de l’urine, le système urinaire permet de ce fait de maintenir notre organisme en bonne santé. Toutefois, des affections dues à bactéries ou à des malformations peuvent troubler le bon fonctionnement de ce système. Ces troubles se manifestent majoritairement par des rétentions d’urine ou des fuites urinaires.

Pour résoudre ce problème, il est possible d’avoir recours aux compléments alimentaires. Associés aux traitements médicaux, ces produits disposent de propriétés thérapeutiques pouvant consolider le système urinaire.

Les différents compléments alimentaires aidant le système urinaire

Plusieurs types de plantes sont utilisés dans les suppléments alimentaires dédiés au traitement du système urinaire. Les plantes les plus fréquemment sollicitées sont la canneberge, le Bouleau et le chiendent.

La canneberge

Disposant d’un gout acidulé, la canneberge est une baie riche en vitamine C. Elle renferme également d’autres composants très utiles comme le sodium, le phosphore, le potassium et les flavonoïdes. À l’aide de la vitamine C qu’elle contient, la plante aide à réduire le risque d’infections urinaires en améliorant les défenses immunitaires du corps. Quant aux flavonoïdes, ils possèdent des capacités antioxydantes. Le proanthocyanidine, par exemple, permet de réduire le développement de certaines bactéries sur les parois des conduits du système urinaire.

Les compléments alimentaires à base de canneberge sont disponibles en comprimés, en gélules ou en sachets. Ils sont conseillés lorsque le patient souffre de cystites récidivantes.

Le bouleau

Le bouleau est un arbre à feuilles découpées et dont l’écorce est blanche. Tout comme la canneberge, l’arbre contient plusieurs flavonoïdes, dont les tanins, les triterpènes, les acides-phénols, etc. Il a l’avantage de faciliter l’élimination des toxines ce qui permet à l’organisme de faire face aux infections. Ce diurétique naturel est très utile pour traiter les infections urinaires, ou les insuffisances urinaires. Le bouleau permet également l’expulsion de déchets organiques ou des calculs urinaires qui se retrouvent parfois dans les reins.

Le bouleau se retrouve essentiellement sous forme de gélules lorsqu’il est employé comme compléments alimentaires. Il sert principalement à drainer les reins et à lutter contre les infections urinaires.

Le chiendent

Le chiendent fait partie de la famille des herbacées. Il se distingue des autres plantes par ses racines fibreuses ou rampantes. La plante a une forte teneur en fructosane. Elle renferme également du potassium. Grâce à ses composants, le chiendent dispose donc de propriétés dépuratives et diurétiques qui lui permettent de lutter efficacement contre les calculs urinaires.

Sous forme de compléments alimentaires, le chiendent intervient dans le traitement de l’urétrite et de la cystite. Il peut également jouer le rôle de calmants en cas de présence d’inflammation dans le système urinaire.

L’utilisation des compléments alimentaires

Pour éviter des complications ou des interactions médicamenteuses, il est conseillé de demander au patient de consulter un spécialiste. Il pourra ainsi suivre un traitement qui sera en adéquation avec le traitement médicamenteux.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.