Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéNutritionMinérauxOligo-élémentsOligo-élément chrome

Oligo-élément chrome : rôle, carence, sources et vertus

Oligo-élément chrome

Indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, le chrome est un oligo-élément non synthétisé par l’organisme. L’apport de cette substance se fait par l’alimentation. Intervenant dans plusieurs réactions chimiques dans l’organisme, une carence en chrome peut favoriser l’apparition de certaines pathologies.

Oligo-élément essentiel dans le métabolisme des glucides et des lipides, le chrome joue un rôle très important dans l’organisme. Ce nutriment est stocké dans la peau, le cerveau et les reins. N’étant pas produit par l’organisme, il est important de connaitre où trouver cet oligo-élément, son rôle dans l’organisme et surtout comment bien l’utiliser pour profiter de tous ses bienfaits.

Rôle du chrome

Découvert en 1797 par le chimiste et pharmacien français Louis Nicolas Vauquelin, le chrome agit comme un cofacteur de l’insuline. En effet en présence de celui-ci, le chrome facilite sa liaison (l’insuline) avec son récepteur. Cela entraine une meilleure assimilation du glucose par les cellules. Le chrome participe ainsi à la régulation du taux d’insuline dans l’organisme. Selon les résultats de certaines études, le chrome réduirait le taux de mauvais cholestérol dans le sang et favoriserait l’augmentation du taux de bon cholestérol.

Signes et conséquences d’une carence en chrome

Une carence en chrome peut survenir du fait d’une alimentation déséquilibrée ou trop riche en sucres, à la suite d’un stress trop important et prolongé, au cours de la grossesse, chez les personnes âgées ou à la suite de la prise de certaines substances comme les corticostéroïdes.
Une carence en chrome provoque des troubles du métabolisme. Cela se traduit par une hyperglycémie, une production importante d’insuline (hyperinsulinémie) ou une hyperlipidémie. Ces troubles peuvent avoir pour conséquence l’apparition du diabète.

Où trouve-t-on le chrome ?

Les aliments qui contiennent une concentration importante de chrome sont la levure de bière, le jaune d’œuf, le foie de veau, les fruits de mer, les haricots verts, les pommes de terre, les céréales, les champignons, les épices ainsi que les noix. Il est préférable de consommer les aliments non raffinés, car le raffinage réduit considérablement la quantité de chrome contenue dans les aliments. Pour un adulte, l’apport journalier en chrome doit être compris entre 50 et 70 μg. Pour couvrir les besoins en chrome, il est recommandé d’avoir une alimentation variée et équilibrée.

Indications thérapeutiques du chrome

Présent dans de nombreux compléments alimentaires, l’oligo-élément chrome est utilisé en médecine dans la prévention et le traitement des pathologies cardiovasculaires comme l’athérosclérose mais aussi dans le traitement du diabète. Prescrits aux personnes souffrant de diabète, les suppléments de chrome améliorent la régulation de la glycémie. Il peut aussi être prescrit en association avec une alimentation saine et la pratique d’une activité physique régulière pour lutter contre le surpoids. Le chrome permettrait de contrôler la sensation de faim.

Consommé en grandes quantités, le chrome peut être toxique pour l’organisme. Cette surdose peut provoquer une irritation de l’estomac et réduire l’efficacité de l’insuline. Cela se produit très rarement, mais il est important de consulter un spécialiste avant de commencer à prendre des compléments contenant du chrome.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.