Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Zinc : sources, rôles et signes de carences

Zinc

Le zinc intervient dans plusieurs réactions enzymatiques. Il est indispensable pour l’entretien du système immunitaire. Il déploie un pouvoir antioxydant et participe à toutes les étapes métaboliques. Malgré ses multiples rôles biologiques, le zinc n’est pas stocké par l’organisme. Il faut donc des apports réguliers.

Les aliments susceptibles de fournir ces apports sont, principalement, les fruits, les légumes, ainsi que les aliments d’origine animale. Des apports insuffisants peuvent se manifester par des signes, avec notamment, un retard de croissance, une baisse des défenses immunitaires, des troubles cutanés.

Sources alimentaires

On trouve, essentiellement, le zinc dans les poissons, les volailles, les viandes (de cheval, de veau) et les céréales complètes. Les fruits de mer, en l’occurrence, les huîtres sont particulièrement riches en zinc. Cet oligo-élément est, également, présent dans les produits laitiers, les fruits et légumes frais. Il est disponible dans le jaune d’œuf, le germe de blé, les graines de courges, les crustacés, les mollusques, les champignons, les amandes, le foie de veau, le cœur de palmier.

Rôle du zinc dans l’organisme

Le zinc est nécessaire à la synthèse des hormones (la testostérone, l’insuline), des supports de l’hérédité (l’ADN et l’ARN), du collagène et de la kératine au niveau de la peau. Il joue un rôle important dans le métabolisme des protéines, des graisses, des sucres, des acides gras,des lipides, des glucides tout en participant à la croissance cellulaire,au renouvellement des cellules, à la respiration et à la division cellulaire.

Il existe dans plusieurs enzymes et intervient dans la formation et l’activité de ces protéines qui catalysent de nombreuses réactions chimiques dans le corps humain. Il est l’activateur d’une centaine d’enzymes.

Indispensable à l’activité de certaines vitamines, le zinc participe à l’assimilation de la vitamine B et au métabolisme de la vitamine A. Associé à la vitamine A, le zinc favorise l’accélération de la cicatrisation après une blessure et permet de traiter certaines formes d’acné. Il joue un rôle dans l’amélioration de l’acné et protège de l’herpès.

Au niveau du cerveau, le zinc est impliqué dans la transmission de l’influx nerveux. Il est, par ailleurs, indispensable au développement cérébral, aux cellules sanguines et au bon fonctionnement du système immunitaire et de la thyroïde.

Le zinc a un pouvoir antioxydant et interviendrait dans le cadre de la prévention des effets toxiques dus aux radicaux libres, facteurs de vieillissement.

Signes d’une carence en zinc

Une carence en zinc peut être responsable d’un retard de croissance chez l’enfant, d’un manque d’appétit, d’une sécheresse de la peau, d’une plus grande fragilité face aux maladies infectieuses. Cette carence qui affecte les cellules sanguines, se manifeste par des infections et des maladies. Elle affecte également le foie, les reins. Un ralentissement de la cicatrisation des blessures, un renouvellement plus lent des cellules, sont également d’autres signes d’un apport insuffisant ou d’un manque de zinc dans l’organisme.

A un stade avancé, la carence en zinc laisse apparaître une perte de cheveux, des lésions cutanées, une baisse des défenses immunitaires.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.