Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéNutritionMinérauxOligo-élémentsOligo-élément sélénium
Oligo-élément sélénium

Oligo-élément sélénium : rôle, carence, sources, compléments

Oligo-élément au fort pouvoir antioxydant, le sélénium n’est pas synthétisé par l’organisme. Son apport se fait donc par l’alimentation. Il joue un rôle important dans la lutte contre les effets des radicaux libres et intervient aussi dans le métabolisme au niveau du foie.

Découvert en 1817 par le chimiste suédois Jöns Jacob Berzelius, le sélénium a longtemps été considéré comme toxique, cependant plusieurs recherches ont démontré qu’à des doses raisonnables, c’est un oligo-élément incontournable et indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.

Rôle de l’oligo-élément sélénium

C’est en 1973 que des chercheurs de l’université de Wisconsin ont découvert que le sélénium était le cofacteur de la synthèse par le foie d’une enzyme antioxydante . Le sélénium à l’instar des autres substances antioxydantes lutte contre les effets des radicaux libres. Sa consommation permet donc de ralentir le vieillissement des cellules. Par ailleurs, cet oligo-élément renforce le système immunitaire et aide à prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires.

Plusieurs recherches ont démontré que cette substance du fait de son action antioxydante permettrait de prévenir et ralentir le développement de certains cancers. Le sélénium intervient également dans le processus de production des protéines des spermatozoïdes et de la prostate. En outre, il participe à la régulation de l’activité de la thyroïde. Selon les résultats d’études menées sur cet oligo-élément, le sélénium permettrait de calmer les troubles d’humeur et pourrait être utilisé dans le traitement de la dépression.

Quelles sont les conséquences d’une variation du taux de sélénium ?

Les carences en sélénium sont très rares. Elles surviennent le plus souvent dans les régions où le sol est pauvre en sélénium. Une carence en sélénium peut affaiblir le système immunitaire et augmenter le risque de survenue de cancers. Quant à un taux élevé de sélénium dans l’organisme, il aura pour conséquence un vieillissement prématuré et accroit également le risque de survenue de pathologies cardiovasculaires.

Où trouve-t-on le sélénium ?

Certaines viandes comme le foie de veau, les rognons, le jambon cuit sont très riches en sélénium. Au niveau des poissons, le saumon, le maquereau, le thon et le hareng sont de bonnes sources en sélénium. Côté légume, les haricots blancs, le brocoli, les lentilles contiennent une quantité non négligeable de sélénium. D’autres aliments comme les fromages (camembert, roquefort), les fruits de mer et surtout la noix du Brésil sont d’excellentes sources de sélénium. Il est à noter que la teneur en sélénium dans les végétaux (légumes, céréales) dépend de la richesse du sol en sélénium. Le raffinage des aliments à tendance à les appauvrir en sélénium. Il est donc conseillé de consommer des produits non raffinés.

Quand consommer des compléments à base de sélénium ?

Chez l’adulte, l’apport journalier en sélénium doit être compris entre 50 et 60 µg. La consommation de sélénium sous forme de complément alimentaire est inutile si l’alimentation est saine et équilibrée. Il est même déconseillé d’en prendre sans l’avis préalable d’un spécialiste. Une consommation excessive de sélénium peut se révéler toxique pour l’organisme. Les signes d’un surdosage sont une fatigue importante ainsi qu’une irritabilité, des nausées, des diarrhées, une perte des cheveux et les ongles deviennent fragiles.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.