Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéTraitementsChirurgieChirurgie de la main

Chirurgie de la main : objectifs, indications, procédures

Chirurgie de la main

La chirurgie de la main est une spécialité chirurgicale qui assure la prise en charge des lésions (traumatiques, congénitales ou dégénératives) affectant la forme et la fonction membre supérieur, notamment la main. Située à l’extrémité de l’avant-bras, la main est un organe qui facilite la préhension et la manipulation des objets. La chirurgie de la main vise à préserver et à restaurer, par des procédures médicales ou chirurgicales, toutes les structures de cet organe qui nous aident à réaliser beaucoup d’activités (manger, écrire, s’habiller, etc.).

Objectifs

La chirurgie de la main est le domaine de la médecine qui a pour but de traiter des problèmes de la main et du poignet ; des problèmes qui génèrent des sensations douloureuses et altèrent la force, la fonction et la souplesse de la main et du poignet. Dédiée à la fonction de la main, elle permet au patient de faire un meilleur usage de sa main, tout en rétablissant ses aptitudes fonctionnelles et son autonomie.

Le chirurgien de la main soigne les diverses pathologies de la main sans intervention chirurgicale, mais il a reçu une formation médicale qui lui permet également de procéder à une opération, si nécessaire. Le traitement des blessures, de leurs séquelles et des malformations n’est pas seulement chirurgical, il est également conservateur.

En plus des pathologies de la main ; des maladies, des lésions et des séquelles de lésions des nerfs périphériques du membre supérieur sont au cœur de la chirurgie de la main. Cette spécialité médicale permet également d’améliorer les symptômes, tout en permettant de traiter les pathologies des nerfs périphériques au niveau du membre supérieur.

Indications

La chirurgie de la main est indiquée pour le traitement des lésions traumatiques de la main (fracture, lésion articulaire), des séquelles des traumatismes et des pathologies rhumatologiques qui affectent la main. Elle traite les blessures traumatiques ou la perte de fonction résultant de maladies telles que l’arthrite de la main.

Ainsi, les rhumatismes articulaires, les kystes synoviaux, la maladie de Dupuytren, le syndrome du canal carpien et bien d’autres pathologies non traumatiques sont prises en charge par cette spécialité médicale qui est également bénéfique aux personnes victimes d’accidents graves (amputation d’un doigt ou d’une main).

Les malformations congénitales de la main (syndactylie, polydactylie), l’arthrose du pouce, les déformations provoquées par l’arthrose, les nerfs sectionnés sont également d’autres indications de la chirurgie de la main. Les plaies articulaires, les plaies tendineuses, les plaies artérielles et nerveuses ainsi les blessures au bout du doigt, susceptibles d’endommager les tendons, les nerfs ou les veines sont concernées par la chirurgie de la main.

Procédures

Le traitement n’est pas toujours une intervention chirurgicale. Des médicaments peuvent être prescrits ainsi que d’autres traitements médicaux (orthèses, infiltration) en vue d’améliorer les symptômes ou de guérir.

Mais, dans bien des cas, un traitement chirurgical s’avère nécessaire. Les différentes procédures ou techniques chirurgicales sont, entre autres :

  • L’arthroplastie : elle vise à rétablir la mobilité d’une articulation. Elle peut consister, dans le cas d’une arthroplastie totale, à remplacer une articulation par un implant synthétique.
  • Le drainage chirurgical : il s’agit d’une vidange du pus ou du liquide d’une plaie ou d’un abcès dans la main.
  • La replantation : c’est le rattachement ou la réinsertion d’un doigt ou d’une main sectionné
  • Les greffes de la peau qui consistent à remplacer ou attacher un morceau de peau à une partie de la main qui manque de peau à la suite de blessures, de brûlures ou d’amputations.
  • La ténodèse : cette intervention vise à fixer un tendon déchiré ou sectionné à un os, à un autre tendon ou à son lieu normal d’insertion.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.