Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéTraitementsChirurgieChirurgie mini-invasive

Chirurgie mini-invasive : procédures, techniques, avantages

Chirurgie mini-invasive

La chirurgie mini-invasive est une technique qui limite la taille des incisions et le traumatisme opératoire, contrairement à la chirurgie classique à ciel ouvert qui est caractérisée par des actes invasifs. Elle est réalisée avec des minuscules incisions (de quelques millimètres) au lieu d’une grande ouverture. Cela permet de raccourcir le temps d’hospitalisations et d’immobilisations, limite la douleur post opératoire ainsi que le traumatisme chirurgical dû aux incisions. Appelée en anglais Minimaly Invasive Surgery (MIS), la chirurgie mini-invasive est réalisée au moyen d'instruments longs et fins, couplés à un système d'imagerie vidéo.

Procédures

La chirurgie mini-invasive permet au chirurgien d’utiliser des techniques qui limitent la taille et le nombre des incisions, tout en pénétrant le corps à travers la peau ou par le biais d’une cavité corporelle, mais avec moindre de dommages possibles au niveau de ces structures.

Une ou plusieurs petites incisions sont faites dans le corps. Les petites incisions limitent le caractère invasif des interventions chirurgicales. Un instrument médical, constitué d’un tube optique et d’un système d’éclairage est introduit par une petite incision pour guider le geste chirurgical.

De minuscules instruments chirurgicaux sont insérés, par d’autres incisions, pour l’intervention chirurgicale. Le chirurgien visualise le déroulé de l’intervention sur un écran grâce à une fibre optique reliée à une caméra. Ainsi, lors de l’intervention chirurgicale qui ne requiert de grande ouverture au niveau de la peau, la vision du champ opératoire est meilleure.

Certaines chirurgies mini-invasives sont réalisées avec la technologie robotique pour une meilleure précision du geste chirurgical. D’autres chirurgies mini-invasives sont faites sans assistance robotique.

Différentes techniques de chirurgie mini-invasive

  • Chirurgie laparoscopique

La laparoscopie, appelée également « cœlioscopie », est une technique chirurgicale mini-invasive qui permet d’effectuer une intervention chirurgicale à l’intérieur du ventre en ne faisant que de petites incisions. Il s’agit d’une façon de visualiser l’intérieur de l’abdomen par une petite incision à travers laquelle le laparoscope est introduit.

  • La chirurgie arthroscopique

L’arthroscopie est une technique chirurgicale qui consiste à introduire dans une articulation, un instrument médical appelé l’arthroscope, un tube souple et rigide, en vue de réaliser certaines gestes chirurgicaux.

  • Chirurgie thorascoscopique

La thorascoscopie est une chirurgie mini-invasive destinée au thorax. Les orifices de quelques millimètres permettent d’introduire dans la cavité pleurale un endoscope relié à une caméra et des instruments qui permettent d’effectuer l’intervention chirurgicale.

  • Chirurgie mini invasive assistée par robot (chirurgie robotique)

La chirurgie robotique est une avancée technologique majeure de la chirurgie mini-invasive. C’est une intervention chirurgicale réalisée à l’aide d’un robot chirurgical contrôlé par un chirurgien. Equipé de caméras et d’instruments microchirurgicaux, ce système permet au chirurgien de réaliser, grâce de petites incisions, des interventions chirurgicales complexes, avec une meilleure visibilité, plus de dextérité et de précision.

Avantages de chirurgie mini-invasive

La chirurgie mini-invasive, comparée à la chirurgie classique à ciel ouvert, présente une multitude d’avantages. Réalisée avec des petites incisions, elle induit moins de saignements opératoires et de recours à une transfusion sanguine, moins de douleurs et un temps d’intervention fortement réduit. Les patients guérissent plus rapidement, avec une période de convalescence plus courte. Les suites post-opératoires sont fortement réduites.

La chirurgie mini-invasive permet de réduire les cicatrices (elles sont de très petites tailles ou beaucoup plus discrètes), la durée d’hospitalisation, le risque hémorragique et le risque infectieux. Dans bien des cas, l’intervention chirurgicale est réalisée sans nuit d’hospitalisation.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.