Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéTraitementsChirurgieChirurgie du pied

Chirurgie du pied : objectifs, maladies traitées, procédures

Chirurgie du pied

La chirurgie des pieds est une spécialité médicale qui offre un traitement non chirurgical et une intervention chirurgicale visant à prendre en charge les pathologies du pied, pouvant générer des sensations douloureuses, une inflammation ou des blessures. Par le biais de diverses procédures, elle vise à améliorer la fonction du pied, tout en réduisant, par ailleurs, les symptômes et les douleurs liées à diverses affections du pied.

Objectifs

La chirurgie du pied a pour but, le traitement des diverses difformités, des traumatismes et des pathologies qui affectent le pied. Elle vient, à point nommé, pour apaiser les déformations douloureuses qui rendent difficiles le port de chaussure et la marche.

Elle intervient non seulement dans le traitement des pathologies du pied, mais également dans le diagnostic et le suivi des personnes affectées pour des pathologies du pied. Aussi, elle permet de prévenir certaines atteintes du pied. Les interventions chirurgicales visent à retirer un os, à réparer les tendons, les articulations, les muscles localisés au niveau des pieds.

Maladies traitées

Facilitant la locomotion et supportant le poids du corps en position débout, le pied est un ensemble d’os reliés par des ligaments. Cette partie du membre inférieur, également, constituée des tendons de petits muscles, peut être affectée par des malformations osseuses, des fractures ou diverses pathologies.

Ainsi, le chirurgien du pied établit un diagnostic et intervient dans la prise en charge ou le traitement des affections des pieds. L’oignon au pied (Hallux valgus), l’orteil marteau, la déformation du gros orteil, l’arthrose du gros orteil, les griffes d’orteil, le syndrome de Morton et la bunionette (déformation du cinquième rayon du pied) sont des pathologies de l’avant-pied.

Les pathologies de l’arrière-pied sont, entre autres, le pied plat, le pied creux, l’arthrose talo-naviculaire, la fasciite plantaire (douleur au talon), la rupture du tendon d’Achille, la maladie d’Haglund, les tendinopathies d’Achille, le syndrome du canal tarsien.

Procédures

Toutes les affections du pied ne nécessitent pas obligatoirement une intervention chirurgicale. Il existe une approche conservatrice, c’est-à- dire, sans chirurgie. Un chaussage adapté peut être conseillé en première ligne pour le traitement de certaines conditions (Hallux valgus). Les supports plantaires ou orthèses plantaires peuvent être prescrits pour contrôler les douleurs et les symptômes de l’hallux valgus.

Ces dispositifs permettent également de modifier les caractéristiques structurelles ou fonctionnelles du système neuromusculo-squelettique du pied. Les semelles orthopédique sont, par ailleurs, susceptibles d’apaiser les douleurs articulaires du gros orteil.

Lorsque l’approche conservatrice ne parvient pas à soulager la douleur, l’intervention chirurgicale constitue le dernier recours. Il existe plusieurs techniques chirurgicales :

  • L’ostéotomie : c’est une intervention chirurgicale qui permet de réparer les déformations osseuses au niveau du pied.
  • L’arthroplastie : avec ou sans implantation d’une prothèse, cette intervention chirurgicale vise à améliorer la mobilité d’une articulation.
  • L’arthrodèse : c’est une technique chirurgicale qui consiste à bloquer la mobilité d’une articulation douloureuse ou lésée en réalisant une fusion osseuse en vue de corriger une déformation ou une indolence.
  • La chirurgie arthroscopique : cette procédure chirurgicale consiste à effectuer, dans la peau, une petite incision qui permet d’introduire une micro-camera en vue de visualiser une articulation et de réaliser des gestes chirurgicaux.
  • La chirurgie percutanée : cette modalité chirurgicale mini invasive permet de traiter les pathologies, notamment, les déformations, de l’avant-pied. Une incision millimétrique est réalisée au niveau de la peau dans le but d’accéder aux os et aux parties molles ; les gestes chirurgicaux sont réalisés à l’aide de mini-bistouris et de fraises motorisées. Cette technique chirurgicale peu douloureuse, sans cicatrices visibles, ne nécessite pas la pose de vis, de broches ou du matériel métallique.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.