Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Norset
Lundi 25 août 2014

L’antidépresseur Norset

Norset est un antidépresseur tétracyclique. Il est élaboré avec de la mirtazapine, un antagoniste des récepteurs de la noradrénaline augmentant la libération de monoamines à certains endroits du cerveau

Norset se présente sous forme de comprimé pelliculé ovale, biconvexe et rainuré avec le terme « Organon » sur un côté. L’autre côté laisse voir un code. Le comprimé est de couleur jaune. L’antidépresseur Norset est également disponible en solution buvable, à travers un flacon de 66 ml muni d’une pompe doseuse. Ce médicament est indiqué dans le traitement des épisodes dépressifs majeurs.

Posologie de Norset

Pour les adultes, la dose efficace journalière de Norset est généralement comprise entre 15 et 45 mg. Mais au début du traitement, il est conseillé de respecter une dose de départ de 15 ou 30 mg. Les patients âgés sont tenus de respecter la même posologie que celle des adultes. Chez cette frange de la population, toute augmentation du dosage doit se faire sous une surveillance particulière pour l’obtention d’une réponse clinique satisfaisante et sans danger.

Lorsqu’on se traite avec les comprimés, il est nécessaire de les prendre avec du liquide et de les avaler sans les mâcher. Il est conseillé d’en absorber un par jour, de préférence le soir au coucher. Dans certains cas, le patient peut prendre de comprimés de Norset par jour, à raison d’une prise le matin et d’une autre le soir au coucher. Pour la solution buvable, il est recommandé de la diluer dans un peu d’eau avant absorption. Une pression de la pompe doseuse permet d’obtenir 1 ml de la solution buvable.

Effets indésirables de Norset

Les effets indésirables de Norset peuvent être nombreux dans certains cas. On distingue ceux qui sont très fréquents, ceux qui se signalent à une fréquence moyenne et ceux qui sont très rares. Concernant les effets indésirables très fréquents de Norset, on peut évoquer une augmentation de l’appétit, une prise de poids, des maux de tête, une somnolence et une sécheresse de la bouche.

Dans le lot des effets indésirables de fréquence moyenne, on note la fatigue, les nausées, les vomissements, les diarrhées, les étourdissements, les tremblements, les douleurs articulaires, les éruptions cutanées, une confusion des idées, un œdème, une insomnie, des rêves anormaux ainsi qu’une hypotension orthostatique. La prise de Norset peut engendrer par ailleurs de rares effets indésirables tels que des convulsions, des fourmillements, une diminution des globules blancs et du taux de sodium dans le sang, une élévation des transaminases et aussi le syndrome des jambes sans repos.

Précautions d’emploi de Norset

Les patients qui ont une insuffisance rénale, une insuffisance hépatique et un diabète doivent prendre Norset avec beaucoup de prudence. La même précaution est également à observer par ceux qui souffrent d’épilepsie, d’hypotension orthostatique, de maladie cardiovasculaire, de constipation chronique, d’adénome de la prostate et de glaucome angle fermé.

Chez certains sujets, le médicament peut faire apparaitre un ictère. Ceux-ci doivent aussitôt stopper le traitement dans ce cas et informer leur médecin de cette situation. Il est bon de savoir que l’effet de Norset pendant la grossesse ou l’allaitement n’est pas bien connu. Cela dit, les femmes se trouvant dans une de ces situations devront prendre le médicament après une évaluation médicale du risque éventuel du produit sur leur cas particulier.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.